samedi 20 novembre 2010

Thaïlande, le Sud et le Nord



6 Novembre 2010...

Depuis que nous sommes en Thaïlande, nous avons passé du temps sur les îles de Lanta et Phi Phi, pour profiter des plus belles plages et de la mer. Un peu de repos nous fait du bien, nous en sommes bien heureux!

Pour poursuivre dans cette lancée de vacances, nous irons sur l’île de Phuket, à Phuket Town, pour ensuite trouver un autre resort sur une belle plage, plus près de l’aéroport. Sachez que lorsque je parle de resort, ceci n’a rien à voir avec les resorts du Mexique ou des Caraïbes, tels qu’on les connait! Ce sont simplement des hôtels bord de mer. Pas de tout inclus ici! Enfin, pas pour notre budget de routard de luxe!

Phuket est une ville du Sud de la Thaïlande, capitale de la Province de Phuket, qui englobe entièrement l'île de Phuket. Le 13 février 2004, Phuket a obtenu le statut officiel de ville, en dépassant les 50 000 habitants. Elle a subi le tsunami du 26 décembre 2004. En 2007 elle possèdait 75 573 habitants.

Phuket Town n’est pas une ville à couper le souffle, en fait, il n’y a pas vraiment d’attraits touristiques, si ce n’est que des temples et l’excellent resto italiens que nous avons découvert. Au bout de quelques jours de repos, de gym et de bonne bouffe, nous avons trouvé la plage et l’hôtel où nous irons pour les prochains jours.

Naithon Beach. Surement la plage la plus tranquille de tout Phuket! Il n’y a personne! Les resorts sont vides, du moins le nôtre l’est, et c’est très bien ainsi! Au coût de 700 BHT (23$) nous avons droit au transport privé de notre hôtel du centre-ville jusqu’au nouvel hôtel, le Phuket Naithon Resort. Le voici www.phuketnaithonresort.com …

C’est ici le paradis des vagues, parmi les plus grosses que j’ai vu. Magnifique! Notre hôtel n’a rien d’un resort de luxe, mis à part la chambre qui est très bien. La proximité de la plage et la nature qui nous entoure est superbe, pour seulement 2300 BHT (76$). Avis à ceux qui auraient envi de venir faire un tour en Thaïlande, sachez que TOUT se marchande! SURTOUT le prix des chambres d’hôtel. Le prix initial était de 3000 BHT (100$) et nous avons obtenus le rabais par courriel avant d’arriver. En plus, le marchandage est assez facile ici!

Nous n’avons rien prévu d’extraordinaire pour notre séjour ici. Nous désirons profiter de la mer, relaxer au bruit des vagues, avant d’affronter la jungle urbaine de Bangkok.

Première journée à Naithon, plage, lecture, repos total! Une petite visite d’un site vacances exceptionnel, le Naithon Buri, simplement WOW! www.naithonburi.com Seul bémol à cet endroit, il n’est pas situé sur le bord de la mer. En fait, aucun hôtel ne l’est, la route sépare la plage des hôtels.

Malheureusement, la météo n’est pas de notre côté. Pour notre deuxième journée, le ciel est gris. Nous en profiterons pour aller marcher jusqu’à la ville d’à côté, pour prendre un peu d’argent au guichet. Ce n’est pas très loin, environ 7km. Quelques côtes et une route en bon état. Les gens ne marchent pas ici, ils ont tous (ou partagent à plusieurs) un scooter ou une voiture pour se déplacer. Donc, lorsque nous annonçons que nous irons en ville à pied, on se fait drôlement regarder!

Pas encore deux km de marché que le ciel se met à nous tomber sur la tête. Il pleut des cordes! On se réfugie sous le porche d’une petite maison, dont les voisins nous trouvent bien rigolos. Pas de parapluie, pas d’imper… vraiment, nous étions positifs en partant! Au bout de plusieurs minutes, la pluie se calme et nous en profitons pour refaire quelques mètres, jusqu’à la maison bleue, ensuite jusqu’à la maison rose, et jusqu’à ne plus avoir de pluie et marcher d’un bon pas, à monter cette colline que même les véhicules ont peine à monter!

À mi-chemin, on s’informe si nous sommes toujours dans la bonne direction, et encore, les gens sont surpris quand nous disons que nous y allons à pied! De marcher ainsi nous permet de voir toutes sortes de choses, d’explorer plus en profondeur. Et c’est le cas lorsque nous passons devant une plantation d’hévéas (arbres à caoutchouc). Puisque nous sommes un peu curieux, nous allons sur la plantation pour voir de plus près comment ils récupèrent la sève de ces arbres. Nous avons vu des plantations d’hévéas depuis le Laos, mais jamais eu la chance d’en visiter auparavant. La sève est récoltée dans un petit bol accroché à l’arbre, et au fond coagule le caoutchouc. Pas de procédé chimique ou mécanique, l’arbre livre le produit final lui-même!

Tout en continuant notre route, la pluie reprend de plus belle, elle nous force à s’arrêter sur le balcon d’un motel-cabine, pour encore de longues minutes. La dame qui s’occupe de l’endroit nous offre de s’assoir à l’intérieur de l’office, pendant qu’elle repart faire le ménage de ses chambres. C’est en voyant une publicité de Hertz Location d’auto que l’envi nous prend de se louer une voiture et de conduire jusqu'à Bangkok. Le bureau de location se trouve à l’aéroport, la destination finale de cette expédition.

Nous y sommes presque, nous sommes arrivés à la ville, et encore la pluie qui se remet de la partie. Et là, Y MOUILLE! Les rues se remplissent d’eau, les voitures nous arrosent, c’est un peu moins drôle. On s’arrête cette fois sous le porche d’une agence de voyage/location d’auto, encore pour attendre que la pluie diminue. Ce qui n’arrivera pas… Cette fois, la proprio de l’endroit semble prendre pitié de nous et nous propose de nous conduire à l’aéroport gratuitement, puisque un des chauffeurs s’y rend de toute façon. Le dernier km sera un peu plus facile!

Finalement, la location d’auto s’avère bien trop onéreuse, nous prendrons l’avion dans quelques jours pour le nord. Retour à l’hôtel sous la pluie, mais cette fois en voiture. C’est en faisant le chemin à l’envers que nous réalisons à quel point nous avons marché! Belle balade!

Encore une journée de pluie qui s’annonce, mais puisque nous ne sommes pas fait en sucre, nous irons à la plage pour profiter de la mer encore une dernière fois. Les vagues sont gigantesques, on s’amuse dans l’eau comme des ados! Mon maillot a peine à survivre à certaines vagues, tout comme mon équilibre qui semble être parti au fond de la mer. Par chance, nous sommes pratiquement seul…

L'essence est vendu dans des bouteilles d'un litre... toutes les bouteilles sont bonnes... Whisky et Coke, bière ou autres!

En soirée, après plusieurs heures de recherche sur le net pour trouver un hôtel et de bons billets d’avion pour Bangkok, nous décidons de changer de destination et d’aller encore plus au nord, à Chiang Mai.

Chiang Mai (en thaï, la « rose du Nord ») parfois appelé aussi « Chiengmai », est la seconde plus grande ville de Thaïlande, culturellement la plus significative au nord de la Thaïlande et la capitale de la province de Chiang Mai. Elle est située à 800 kilomètres au nord de Bangkok, parmi les plus hautes montagnes du pays. La ville se situe sur les rives de la Ping, un tributaire important du fleuve Chao Phraya.

Ces dernières années, Chiang Mai est devenu une ville de plus en plus moderne, bien qu'il lui manque le lustre cosmopolite de Bangkok. La ville propose beaucoup d'attractions pour les milliers de visiteurs étrangers qui viennent à Chiang Mai tous les ans. La force historique de la ville dérive de son importante situation stratégique près d'une branche méridionale de l’ancienne route de la soie, et longtemps avant l'afflux moderne des visiteurs étrangers. La ville a servi de centre important pour son artisanat, les ombrelles, les bijoux (en particulier argent) et ces sculptures sur bois.

Nous sommes samedi après-midi, nous avons réservé une chambre au Vanilla Place, guesthouse de Mr Kem. Il a même organisé le transport entre l’aéroport et la guesthouse pour nous. Pour la première fois de notre voyage, à notre arrivée, quelqu’un nous attend avec un carton DAVID RANCOURT! Ce qui nous laisse croire que le transport sera bien organisé! Le chauffeur prend nos bagages, nous demande de l’attendre quelques instants puisque sa voiture est « very, very far… »! Après quelques minutes d’attente, un « pick up » rouge s’arrête devant nous. C’est notre moyen de transport jusqu’à l’hôtel.

Ce camion date de plusieurs années déjà, on a de la difficulté à respirer tant il y a de gaz dans l’habitacle… Faites vite SVP! À l’arrivé, c’est Mr Kem en personne qui nous accueille! Il nous donne un service digne des grands hôtels, nous propose des adresses de restos et de tailleurs, nous indique où sont les marchés, nous propose de nous trouver des transports pour nos sorties, etc. Super service! La chambre aussi est très bien, située à l’avant, balcon qui donne sur la rue, petite mais parfaite pour le prix, 1100 BHT (36$) déjeuné inclus! Nous avons réservé pour une seule nuit, nous permettant de juger si nous sommes bien situés.

La faim nous envahie et nous partons à la recherche d’un resto ouvert. La plupart sont fermé entre 14h00 et 18h00. On marche et trouvons finalement un petit resto où la recette du Pad Thaï n’est pas un mystère pour eux! C’est Bon! Juste à côté, un tailleur, Mr Armani… le vrai Armani… oui oui surement… Nous allons y jeter un coup d’œil et jaser avec le type… il s’appelle en fait Mike et est originaire du Népal. Sympathique, il nous offre un bon prix pour un complet en laine et cachemire sur mesure et une chemise. On fouille les tissus et catalogues pour trouver ce qui plaie à David. Après environ 20 minutes chez lui, un autre client passe chercher des chemises qu’il a commandé la veille. Elles lui vont très bien et il raconte qu’il a fait le tour et que c’est ici qu’il a trouvé «son» meilleur rapport qualité prix. Nous irons quand même «woirrer» un autre tailleur, quelques rues plus loin, avant de revenir chez le «VRAI» Armani. Mes souvenirs du temps où je travaillais chez Harry Rosen à Québec refont surface, c’est l’fun du sur-mesure! Et surtout pas cher ici!!! Le premier deal est : 1 complet (veston – pantalon), 3 chemises, 2 pantalons, 1 cravate, le tout pour 300$ CDN. Prise de toutes les mesures du bonhomme et demain, premier essayage en après-midi!

Quel bon choix que d’avoir réservé une seule nuit… La guesthouse est située devant un bar… la musique, le bruit des motos (toutes les Harley Davidson de la Thaïlande devaient être ici ce soir), les cris des filles ivres à la fermeture des bars… Il est 4h00 du matin, David n’a toujours pas réussi à fermer l’œil et moi j’y arrive difficilement aussi.

Malheureusement pour Mr Kem, nous ne renouvelons pas… et à notre sortie «check out», il ne nous pose aucune question, il n’est pas fou et sait très bien pourquoi nous ne restons pas. Deux autres alternatives, le Small Hôtel, ou le Holiday Inn. Après une visite au Small, qui affiche complet, nous nous rendons au Holiday Inn.

On obtient un super prix après avoir discuter avec la réceptionniste, Mlle Pimprapaporn. Oui, c’est son nom… beaucoup de jeux de mots possibles… David se fait un plaisir de la saluer en mentionnant son nom à chaque fois qu’il la croise! Particulier dans un pays où la prostitution est au grand jour… pensez-y…

Nous profiterons de cet hôtel au maximum! Gym et piscine, pas très loin du centre-ville, excellent resto avec énorme choix au buffet déjeuner. Une fois installé à notre chambre, nous sautons dans un Tuk Tuk en direction du Night Market. Les Tuk Tuk de Chiang Mai sont mes préférés de tout l’Asie du sud-est ! Rapide, peu dispendieux (environ 2$ Can pour 4-5 Km), les chauffeurs sont gentils et en plus les véhicules sont mignons et confortables.

Night Market : Suite de kiosques qui longent les rues, marchands itinérants qui offrent de la marchandise de contrefaçon. Tout le faux de la Thaïlande se trouve ici, mais malheureusement, tous les kiosques offrent la même marchandise.

Le dimanche, en soirée, se tient le plus grand marché d’artisanat de Chiang Mai. La plus part des objets fait à la main que l’on retrouve un peu partout en Thaïlande et ailleurs en Asie proviennent d’ici puisque les banlieues de Chiang Mai sont remplies d’usines d’artisanat. Ce marché est vraiment impressionnant par sa grandeur. Des km de rues sont fermés pour accueillir les artisans. Un peu partout les mêmes objets se répètent, mais c’est quand même plus diversifié que d’autres marchés visités auparavant.

Chiang Mai est aussi la ville des temples. Il y a environ 350 temples dans la ville et ses environs quasi à tous les coins de rue. Certains d’entre eux datent de fort bien longtemps. À travers le marché, on découvre un énorme temple, magnifique du XIII e siècle… Les bougies allumées, les dorures à l’extérieur et les buddhas à l’intérieur en font un lieu surprenant. Nous avions un peu délaissé la visite des temples depuis quelques pays, mais celle-ci en vaut la peine. Nous reviendrons demain avec la caméra pour en capturer les images.

Nos journées se résument facilement ici… Déjeuner, repos, piscine, gym, tuk tuk pour aller faire les essaies de David chez le tailleur, souper au Night Market, balade à travers les rues et retour à la maison. C’est pratiquement rendu une routine…

Après déjà quelques nuits dans notre chambre du Holiday Inn, assis bien confortablement dans la portion «salon», une odeur de cigarette se fait franchement sentir… elle provient de la chambre d’à côté, malgré que nous soyons sur un étage non-fumeur. Après plusieurs minutes, David me suggère de faire une plainte à la réception, puisque je crois sincèrement que le voisin a décidé de fumer son paquet en entier! L’homme à qui je parle me dit qu’il peut envoyer la femme de chambre pour vaporiser un parfum dans ma chambre… ou nous propose de nous changer de chambre et descendre au 9ième étage, ce que nous refusons aussi. Face à mes deux refus, désemparé, il me demande ce qu’il doit faire… Je lui dit : Do your job, come knock on their door and tell them they are not allowed to smoke in there… Ce qu’il ne fera pas…

Pendant les dernières minutes de mon appel avec l’employé incompétent, David, de son côté, rédige une plainte écrite au bureau chef de Holiday inn, par le biais de leur site internet. Le lendemain matin, à la sortie du resto après le déjeuner, une dame m’aborde par mon nom, me disant qu’ils sont SO SORRY à propos de ce qui s’est passé hier, qu’ils nous offrent de nous changer de chambre, et d’étage, pour nous installer au 25ième étage, l’exécutif! Nous finirons donc notre séjour à Chiang Mai à l’étage des «Bigs Shots»!!! Surement les deux seuls bigs shots avec 2 t-shirts et 4 bobettes dans leurs valises pour plusieurs mois…!!!

À la fin de la semaine, les vêtements sont parfaits. 3 pantalons, 1 veston, 6 chemises, 1 cravate, boutons de manchette, le tout pour 11300 BHT (environ 375$ CDN) et une valise supplémentaire pour promener le tout, 1000 BHT (33$ CDN). Il y en a au moins un de nous deux qui sera prêt à retourner travailler! Moi, j’attendrai à Bangkok…

C’est le weekend d’un des plus gros festivals de la Thaïlande : le Loi Kratong http://fr.wikipedia.org/wiki/Loy_Kratong La ville se prépare à recevoir toutes ces lanternes volantes dans son ciel. Le plus gros de l’évènement se tiendra dimanche prochain, nous serons déjà à Bangkok. Souhaitons que nous puissions voir quelques lanternes s’envoler dans le ciel même au milieu de la ville…

Le vendredi 19 novembre, après notre check out de la chambre, une heure au gym et prenons ensuite un taxi vers l’aéroport... Notre vol de 15h30 nous mènera vers la capitale, Bangkok, où nous avons réservé, pour 10 jours, une suite avec cuisinette. Nous pourrons enfin faire nos propre repas !! Miam !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire