lundi 8 novembre 2010

Les Iles du sud de la Thaïlande


Il y a des jours où le sommeil est plus précieux et plus profond… C’est le cas ce matin, mais ce n’est malheureusement pas le bon matin!

Nous avions réglé le réveille-matin à 7h30 pour quitter l’hôtel à 8h30, pour ensuite prendre le ferry de 9h30. Mais avant de dormir, j’ai un peu joué avec le ipod et oublié de remettre le son du haut-parleur. Alors, à 8h30, quand nous avons entrouvert l’œil, il était déjà très tard! À la course, saute sous la douche, fait les bagages, le check out, le taxi (6 RM soit 2$ CAN), réclame les tickets, passe la douane, 9h05, dans le bateau! Pal mal! Le ferry Langkawi (Malaisie) Satun (Thaïlande) coûte 20 RM soit 6,67$ CAN par personne et il y a trois ou quatre départ par jours.

Cette fois, on ne se fait pas prendre et David nous trouve une « cabine privée » à l’avant du bateau. On pourra profiter de tout l’espace voulu et la clim y est un peu moins forte. Nous avons environ une heure de navigation à faire pour se rendre en Thaïlande, à Satun.

Départ retardé par la grande quantité de boîtes à charger sur le bateau, nous quittons le port à 10h00. Une heure plus tard, nous y sommes, en sol Thaïlandais, à Satun, au poste frontalier. Tout est simple et très rapide pour ce passage Malais-Thaï ...

Un homme sympathique nous donne les documents à remplir avant de rencontrer la douanier et quelques bonnes informations sur les différents moyens pour se rendre à Ko Lanta ou à Krabie, ou encore directement à Phuket. Notre décision n’est pas encore complètement prise, nous écrirons Lanta sur notre billet de séjour.

Encore un douanier « fort souriant »! Je reste calme et fais de beaux sourires, malgré son air qui vaudrait une claque derrière la tête! Très peu de questions, ils en ont vu des voyageurs! Et étrangement, c’est assez rapide comme contrôle, nos sacs ne sont même pas scannés.

De l’autre côté, après les douanes, c’est le bassin des revendeurs de transport. Ils nous y attendent tous pour des billets de bus, de mini-van, et pour toutes les destinations. L’homme sympathique que nous avions rencontré de l’autre côté sur le quai est toujours là, c’est à lui que nous ferons confiance pour notre achat.

C’est Ko Lanta que nous choisissons. À bord d’un mini-van, environ 2 heures 30 de route jusqu’au village de Trang, puis changement de mini-van pour un autre deux heures jusqu’au pier de Koh Lanta après avoir pris deux ferry. Les deux traversées ne durant que quelques minutes. Soulignons que la conduite ici est plutôt rapide, tous ces transports se sont fait à une vitesse moyenne de 130 km/h sur des rangs de campagne!!

Enfin arrivé sur l’île de Lanta, nous avons une « pseudo » réservation, mais David tient à faire le tour de quelques autres resorts avant de faire son choix définitif. On se trouve un Billy, qui pour beaucoup trop de Bahts (monnaie locale) nous fait faire pratiquement toute l’île dans la boîte de son pick up! On rigole bien avec lui car il ne semble pas habitué à faire autant de va et viens pour seulement deux personnes… Si nous sommes pour rester ici 5 ou 6 jours, aussi bien prendre un peu de temps pour s’assurer d’être confortable! Les resorts offrent pour la plupart des bungalows sur la plage, les différentes plages sont plus ou moins animées, selon le secteur, et les resorts suivent la tendance. Plusieurs gros hôtels ont vu le jour depuis le tsunami, qui a fait bien des ravages dans cette région en 2004.

C’est après plusieurs visites et près de deux heures de brassage dans la boîte de pick up que nous terminons notre route au Andalay Resort. Endroit magnifique!http://www.andalaylanta.com/ allez jeter un coup d’œil! Tout y est, chambre spacieuse avec vue sur la mer, piscine, resto plage au sable blanc et fin, le soleil… Parfait! Cependant, nous aurons deux jours de température maussade sur cinq, pas grave, on se repose!

Notre séjour à Lanta se résume à quelques sorties au village pour acheter des vivres (fruits et grignotines, beaucoup d’eau!), lecture sur le bord de la mer, baignade dans les vagues et un peu de piscine. Merveilleux les vacances!

Au bout de nos cinq jours, il est temps de bouger! Pour une autre île, pourquoi pas! Destination Phi Phi Island (Ko Phi Phi, Ko signifiant « île » en thaï). Un autre ferry, en après-midi, une heure trente de navigation, pour aller voir « le plus beau de la Thaïlande » selon plusieurs. Le ferry Lanta-Phi Phi départ 8h30 AM ou 1h PM au cout de 450 Baht (15$ CAN) incluant le taxi de l’hôtel vers le pier.

Pour se situer, Les îles Phi Phi (prononcer pi-pi) se situent dans la Mer d'Andaman au large de la Thaïlande (dont elles sont possession), entre l'île de Phuket et le continent. Elles font partie de la province de Krabi. L'île de Phi Phi Don est la plus grande île de cet archipel très touristique. Phi Phi Don est un haut lieu de la plongée sous-marine, elle est aussi particulièrement réputée pour ses vertigineuses falaises calcaires. Cependant, la deuxième plus grande île, Phi Phi Lee, est la plus célèbre bien qu'inhabitée. En effet, ses paysages paradisiaques l'ont fait connaître dans le monde entier et l'archipel est considéré comme l'un des plus beaux au monde. Les autres îles du groupe sont essentiellement des rochers.

En effet, c’est l’entrée pour le Paradis! Eau turquoise, plages blanches … WOW! Ici, pas de route, pas de voiture, que des trottoirs ou des sentiers dans la jungle. Ou encore, les « taxi boats » qui nous mènent aux différentes plages et hôtels. Ils vous laissent sur la plage « beaché » dans le sable, on saute dans l’eau pour débarquer! Pour cet île, nous avions pris soin de réserver en ligne pour la chambre, puisque l’endroit est très populaire et que c’est le début de la saison haute. Nous avons loué un bungalow, au Paradise Pearl Resort (3000 Baht la nuit soit 100$ CAN).  http://www.phiphiparadisepearl.com/  Mais cette fois, pas de vue sur la mer, ce n’est que pour une nuit, nous irons chercher un autre endroit plus tard.

Notre resort est vraiment drôlement divisé. Il y a une nouvelle partie à gauche à l’entrée, une autre partie moins récente à droite, coupée par un autre resort qui fait environ 100 mètres de large, et suivi d’un autre complexe de bungalow, le Paradise Resort. Il semble y avoir eu une chicane d’héritiers sur ces terres! Le 2 e jour, nous changerons de resort pour le Phi Phi Blue Sky qui se trouve juste à coté mais pour un prix bien meilleurs, 1800 Baht (60$ CAN) la nuit pour le bungalow avec vue sur la plage.  http://www.phiphibluesky.com/


Nos journées se résument facilement : bouffe, plage, baignade, repos, bouffe, lecture… et ce, depuis notre arrivée en Thaïlande. Parfois on se laisse tenter par une activité, tel aller prendre une marche à travers la jungle pour se rendre en ville, admirer des grimpeurs sur une paroi des plus abruptes, regarder des singes qui se prennent pour des rois sur les toits des bungalows, et à la vue d’un sac de plastique rempli de bouffe et boissons, ils chargent l’homme qui tient le sac. Face au refus de cet homme à abandonner son sac, les trois singes montrent les dents et semblent vouloir refaire attaque, jusqu’à ce que la dame proprio des petits bungalows se pointe avec son « sling shot » pour les éloigner. Assez impressionnant de voir une ruée de singes descendre d’un toit et chargent sur quelqu’un, je ne me le souhaite pas…

Au cours de notre marche sur l’ile de Phi Phi, nous avons visité l’autre côté de l’île, le quartier des routards et des guesthouses bons marchés. Il était environ 14h00, la plus part des gens que nous croisons ont l’air de sortir du lit, tentant de se remettre d’un lendemain de veille pénible. De plus, la plage n’est pas très propre, des beach bars partout, odeurs de bouffe et de poisson mélangées, on a choisi le bon côté! L’autre côté! Fin de journée, retour à la maison en bateau pour moi et à la course pour David. Demain, départ pour Phuket!

Dernier matin à se lever au bruit des vagues, il fait chaud encore, mais pas de soleil. Nous ne sommes pas pressés de sortir du lit, de toute façon, nous irons déjeuner plus tard pour tuer du temps. Notre départ est prévu pour 14h30 et nous prendrons préalablement un taxi boat pour le pier du village vers 13h30… billet de ferry Phi Phi – Phuket : 250 Baht par personnes (8,33$ CAN) + 100 Baht par personne pour le taxi boat (3,33$ CAN).

Nous partons à bord d’un gros paquebot, rempli de ping pong pour la majorité. Le trajet est d’environ deux heures, ou un peu moins. C’est quand même bien organisé. Selon l’agence avec qui vous avez acheté vos billets, ils vous donnent un collant pour vous identifier. Chaque compagnie de transport est associée à une couleur, puis le représentant de la compagnie du ferry viendra nous voir pour nous vendre le transport à partir du port de Phuket jusqu’en ville, ou à l’endroit de notre choix sur l’ile. Pour nous, ce sera 50 Baht / personne jusqu’à notre hôtel. Les prix sont fixes et correspondent au prix inscrit dans notre guide.

Nous avons réservé au Royal Phuket City Hotel, au cœur de la ville, pour nous permettre de trouver un endroit pour bien profiter des plages de Phuket au cours de la semaine qui s’en vient. On est bien loin des auberges de jeunesse du début du voyage… Nous y réservons la suite business pour quelques dollars de plus… et nous aurons droit au gym, à la piscine et au déjeuner inclus !

1 commentaire:

  1. I got this website from my friend who shared with me about this website and now this time I am visiting this website and reading very informative content here. outlook 365 sign in

    RépondreSupprimer