samedi 16 octobre 2010

La plus sage ville au monde!

Singapore, le 9 octobre 2010


Notre vol sur Vietnam Airlines était presque parfait! De bons sièges avec de la place pour les jambes, un bon choix de films, de musiques et pas d’ami étrange collé sur nous. Mis à part la bouffe, qui était vraiment pas bonne, tout s’est bien déroulé. À l’atterrissage, nous sommes à côté d’un Airbus 380, de Singapore Airlines, gros bétail! L’aérogare est spacieuse et moderne, nous sommes dans un monde occidental-asiatique! Les belles boutiques, les restos, les douanes bien organisées, tout est parfait! Sur place, il y a même un comptoir où on peut se choisir un hôtel selon le quartier où nous désirons séjourner. On prend quelques infos, mais nous préférons quand même attendre d’être sur le terrain pour choisir. Rien ne vaut une bonne visite des lieux pour faire le bon choix! Ensuite, nous nous rendons au kiosque de service de taxi. Quatre choix s’offrent à nous : le service limo, grosse van Mercedes pour 6 passagers, le service limo Mercedes (classe C) pour 2 personnes, le taxi régulier, voitures récentes et assez luxueuse, et le shuttle. Pour notre budget de pauvre à Singapore, on opte pour le dernier! C’est donc pour 18S$ que nous ferons la route entre l’aéroport et Little India, le quartier routard de la ville. (1S$ = 0.75$ CDN)

Nous commençons les visites. Le premier hôtel, 130S$ la nuit, sent la moisissure, pas très propre… plus loin, les guesthouses, avec des dortoirs à 35S$ par personne, pas de salle de bain privé… l’Hôtel 81, 90S$ la nuit, chambre sans fenêtre… Et le Mayo Hôtel, 130S$ la nuit, petite terrasse en arrière, pas de réelle fenêtre, mais une salle de bain qui nous ‘’close’’ comme le dit si bien David! Au cœur de Little India, on ne pouvait pas trouver mieux!

Un peu d’histoire : Cité-État et île au bout de la péninsule malaise dont elle est séparée par le détroit de Johor, Singapour est connue dans le monde entier et souvent montrée en exemple pour son extraordinaire réussite économique. Après l'indépendance, en 1965, Singapour a su avec très peu de ressources naturelles et des problèmes socio-économiques importants (émeutes raciales, chômage massif, difficultés de logement et d'accès à l'eau), devenir un des pays les plus développés et les plus prospères du monde. La ville, cité souveraine, est un réduit chinois au cœur même du monde malais : la population est très majoritairement composée de Chinois (76,8%). De cette confrontation ethnique sont nés en partie les troubles qui ont accéléré son retrait de la Malaisie, le 9 août 1965.

Dans les années 1980, le pays fait partie des quatre dragons asiatiques, des états en transition et au développement économique effréné. En 2009, Singapore est le 4e pays au monde en termes de PPA par habitant après le Qatar, le Luxembourg et la Norvège. Plaque tournante commerciale et financière entre la zone Pacifique et l'Europe, la ville doit son essor à sa situation maritime exceptionnelle à l'extrémité est du détroit de Malacca : C'est la cité marchande aux confins de l'Orient, le premier port au monde en termes d'exportations et de trafic maritime. La population Singapourienne dispose d'un très haut niveau de vie et la Cité-État est souvent surnommée « La Suisse d'Asie ». En 2009, Singapore affichait ainsi la plus forte concentration de millionnaires rapportés à la population totale devançant Hong-Kong, la Suisse, le Qatar et le Koweït. Présentant une stabilité politique remarquable, Singapore est considérée aujourd'hui comme une démocratie autoritaire, avec la même famille au pouvoir depuis l'indépendance. La Cité-État est donc considérée comme un pays pratiquant le libéralisme économique sans le libéralisme politique. La société Singapourienne est réputée pour son fort conservatisme.

Singapore est surement la ville la moins dangereuse du monde. Les lois sur le comportement social sont réputées très strictes (certains disent que « Tout ce qui est amusant est interdit à Singapore »). Le maintien de l'ordre est assuré par un corps de police dont la plus grande partie des membres agit en civil, permettant ainsi de surveiller toutes entorses à la loi de manière plus efficace. La législation est d’ailleurs appliquée strictement tant aux nationaux qu’aux étrangers. Il y a ici des règles hyper strictes, tel, interdit de fumer dans les endroits publics (500 S$ d’amende), traverser la rue à un endroit non désigné (50S$ d’amende), ne pas manger de gomme (ils n’en vendent même pas), ne pas jeter de mégot de cigarette dans la rue (1000S$ d’amende), interdit de cracher par terre, jeter un papier par terre (1000S$ d’amende), manger ou boire dans les transport public (500S$), et j’en passe. Ce qui fait que la ville est l’endroit le plus propre que j’ai vu de toute ma vie …

Notre hôtel est situé juste à côté de la Mosquée, on a droit à l’appel à la prière cinq fois par jour. Étrangement, je trouve ça apaisant cet appel… On sort pour le souper, trouvons une gargote indienne tout près de la Mosquée. Poulet en sauce et riz jaune, légumes marinés et autres sont les principaux éléments de cet énorme repas! C’est magnifiquement bon. Cependant, impossible de tout manger, le proprio du resto semble même un peu offusqué que nous en laissions. Le bedon bien plein, retour à l’hôtel pour se remettre de notre journée de transport, et de l’effet des antibiotiques qui me ruine l’énergie.

Première journée de découverte à Singapore. La ville n’est pas très grande, mais il y a quand même un million de choses à voir. Le Lonely Planet, notre nouveau guide, nous indique même un itinéraire pour un séjour de deux ou quatre jours. Nous suivons ses conseils et partons à la marche. Quelle belle ville! Je ne le dirai jamais assez!

Nous marchons donc de Little India jusqu’à Orchard Road, rue de toutes les plus belles boutiques du monde. Toutes les marques y sont! Et ici, pas de réplique! Que des originaux! Je regarde les vitrines, j’admire les beaux vêtements et les beaux sacs à mains, je salive devant les souliers et les magnifiques bijoux.

Après tout ce lèche vitrine, nous prenons le métro, qui nous semble une réplique du métro de Shanghai (la station Pudong entre autre). Propre et efficace, avec des gens souriants qui nous indiquent la bonne route. Nous nous rendons dans le quartier financier, voir la skyline. En face de nous, l’hôtel Marina Bay Sands, un des plus gros hôtels au monde. Trois tours réunies par une plateforme au sommet, qui surplombe le port d’un côté (le plus gros du monde), une marina, un casino et un centre commercial à la hauteur de Singapore, un club de golf, et l’océan pour finir. Au sommet, sur la plateforme, un resto avec une terrasse magnifique et une piscine qui semble se déverser dans le néant… Encore, nous faisons le tour de la galerie commerciale, quelques photos de la F1 en démo dans le hall. Assez de luxe pour aujourd’hui, continuons notre chemin.

De l’autre côté de la marina, après avoir traversé le superbe pont, la piste de F1 et le Singapore Fly, une énorme grande roue (la plus grande au monde) qui surplombe toute la ville et l’océan. Attraction majeure à voir, on s’y rend. 38S$ par personne, c’est pas donné! Le tour dure environ 30 minutes, assez pour contempler la vue qui est à couper le souffle (et suffisamment long pour endurer les cinq fifilles chinoises qui se prennent en photo et ne regardent nullement dehors, elles tentent toutes plutôt d’avoir David dans l’objectif de leurs caméras!!!) En sortant de là, c’est un Mcdo qui nous attend! Le premier depuis trois mois au moins!


Pour dépenser ces belles calories, on reprend le pas vers le City Hall et le Court House. C’est journée de portes ouvertes! La visite des lieux est gratuite. On a encore de la chance pour une attraction gratuite! Visite des lieux assez rapide, nos croisons de groupes corporatifs qui font du team building en ateliers… que de souvenirs! Sur le chemin du retour, toujours à pied, nous visitons le parc de Fort Canning (le Mont Royal de Singapore). Au pied de la montagne, un mariage capte notre attention au Musée National. Nous reviendrons demain pour la visite de ce site. Retour à l’hôtel pour l’appel à la prière de 19h00…

Jour deux de visite : on marche! Première destination, le jardin botanique. Encore une attraction gratuite! Le lieu est grandiose. Divisé en plusieurs parties, on y voit des spécimens d’arbres et de fleurs splendides. Il fait encore 1000° et un soleil de plomb. Nous visitons le Evolution Center, qui nous explique l’évolution de la végétation sur la terre depuis sa création. Nous continuons notre balade jusqu’à la forêt tropicale. À l’entrée de celle-ci, un serpent perché sur une branche nous y accueille. Belle balade dans la forêt sur un sentier aménagé. Un peu plus loin, un singe perché sur la rampe du sentier, mange sa collation. Il nous regarde s’intéressé à lui, ne fait pas trop de cas, jusqu’à ce qu’il sente son fruit menacé! Impressionnant. Nous terminons cette visite par une bonne salade au resto du jardin, 13S$ pour une salade césar au poulet, on se paie la traite! Reprenons la route pour la prochaine attraction.

Le Musée National offre une exposition gratuite sur les cadeaux des Présidents. Belle exposition dans un musée grandiose. On peut y voir le cadeau offert par Stephen Harper, au président actuel de la république, un bol en bois… Les autres cadeaux sont des vases en argent, ornés de pierres précieuses, des vases de cristal taillés à la main, des épées et sabres en or. Le Canada, un bol en bois… Pourquoi pas! On fait le tour du musée, sans toutefois entrer dans les salles d’expositions. Seul al visite des lieux nous suffira, on s’attarde à la boutique, mais encore hors de prix, nous repartons avec des souvenirs dans la tête!

Mes antibiotiques me tapent radicalement. L’énergie est complètement disparue… Nous reprenons le chemin de l’hôtel pour la fin de la journée, ce soir, si tout va bien, nous irons au Raffles Hôtel, le plus vieux de la ville, pour déguster un Singapore Sling et faire quelques belles photos de nuit.

Changement au programme, dodo pour la nuit… David ira sur la terrasse du toit de notre hôtel pour faire ses photos de nuit!

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup certaines lois de Singapore...on devrait avoir ces lois ici! Celles concernant les déchets de papiers et les maudites cigarettes. Bravo! Ça ferait peut-être réfléchir nos morons qui polluent.
    Les 3 tours avec l'espèce d'avion sans ailes dessus...visuellement pas très beau. La grande roue est mieux réussie.
    Singapore Sling...un beau drink coloré que ma tante m'a faite un jour...

    RépondreSupprimer