vendredi 8 octobre 2010

Hué!


Nous sommes debout vers 8h et partons prendre notre petit déjeuner dans notre hôtel de Hoi An. Pas grand chose à y manger cependant, le buffet semble avoir été englouti par une horde de nains affamés. Nous retournons donc préparer nos sacs et lire un peu sur notre prochaine destination, Hué : ancienne capitale de la dynastie Nguyen. Notre bus sera devant l’hôtel vers 12h30 pour une route de 4 heures... Nous l’attendrons donc dans un petit resto dégustant un plat de ‘’Cao Lau’’ local. Un délice…

Puis le voici… Nous sommes presque les premiers à embarquer et nous avons le choix des sièges. Nous prendrons donc les 4 places complètement en arrière qui sont de grands divans lits en cuir entouré de vitrine … Le bus est presque neuf !! Nous sommes en VIP !!! Comme tous les bus vietnamiens, nous faisons le tour des hôtels pour récupérer des gens par ci par là … après 15 minutes à se promener dans la ville, je fouille dans mon sac et dit : ‘’Nos passeport!!!’’ … Ils sont restés à l’hôtel car nous devions les laisser en consigne à la réception, comme c’est souvent le cas ici. David se lève donc en courant vers le chauffeur et lui mentionne qu’il doit retourner à notre hôtel … Il ne me comprend pas … Par chance, la jeune femme qui fait office de copilote lâche un coup de fil à notre hôtel et demande au chauffeur de faire un petit détour. Ouf … Quelques minutes plus tard et nous aurions eu tout un charabia à faire pour récupérer notre bien si précieux.

C’est par une magnifique route panoramique que nous nous rendons vers Hué. Une route moderne qui passe, à un certain moment, à travers une montagne par un tunnel long de 6,5 KM... Et de nos sièges VIP nous avons une des meilleures façons de voir cette route qui est même mentionner comme ‘’à voir’’ par notre guide du routard … pour une fois le guide à raison. (Il faut le mentionner car c’est plutôt un fait rare… en passant achetez vous un Lonely Planet si vous voyagez plutôt qu’un guide du routard…)

Arrivée à Hué, le bus nous fait faire un paquet de détours inutiles dans les rues de la ville, ce qui nous permet cependant de repérer quelques rues sur la carte et de trouver nos repères... Puisque nous avions repéré un hôtel avant de partir, à la sortie du bus, nous prenons un taxi qui nous y mène pour 50 cent ! L’hôtel est plein, nous faisons donc un bout de chemin (environ 300 mètres) et rentrons dans le Asia Hotel que l’on croit trop cher pour notre budget ... Cependant, la dame nous fait visiter des chambres à différents prix ... 35$ petite avec salle de bain ordinaire... 40$ grande avec salle de bain ordinaire et on fait voir dans notre façon d’agir que la salle de bain ne nous plait pas (pour le prix bien sur) ... alors elle nous fait voir la suite nuptiale avec balcon au 6e, immense salle de bain avec jacuzzi et bain de vapeur à jets multiples ... trop cher cependant et nous quittons l’hôtel puisqu’elle refuse notre offre à 40$... puis elle court derrière nous mentionnant que sont patron est d’accord si l’on reste 3 nuits ! Vendu !!! Nous y passerons finalement 4 nuits.

Il se fait tard et nous sortirons que pour faire nos emplettes des prochains jours, puis nous reviendrons souper à la chambre, car il y a une excellente carte à prix très raisonnable (repas 8$ pour 2) et pourquoi ne pas profiter du fait que nous avons un salon mini bar dans la chambre ?!

Un peu d’histoire : Hué est l'ancienne capitale impériale du Viêt Nam (1802-1954). Elle est située au centre du pays, juste au sud du fameux 17e parallèle (qui sépara pendant la guerre du Vietnam le nord et le sud), non loin de la mer. Le fleuve Sông Hương (rivière des Parfums) le traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud. Hué est aujourd'hui la capitale de la province de Thua Thien et vit essentiellement de la pêche et du tourisme. Sa population est d'environ 340 000 habitants. Le fait qu'elle ait été capitale impériale du Viêt Nam, l'aristocratique culture de la cour mandarinale, la finesse de sa poésie et son agilité intellectuelle donnent à Huê un caractère particulier.

1ère journée d’exploration de la ville. Nous partons visiter la cité impériale de Hué… Un peu comme celle de Beijing en Chine, la cité impériale se divise en plusieurs parties : La ville impériale, la cité royale et la cité pourpre interdite qui était réservé au monarque et à son cercle restreint. Pour les empereurs Vietnamiens, le cercle restreint pouvait se garnir de plusieurs femmes, concubines et enfants… par exemple le plus prolifiques des souverains Nguyen fut Ming Mang que l’on dit avoir eu 30 femmes, 300 concubines et 141 enfants ! Ce qui est la raison pour laquelle une grande partie des gens de Hué se disent (avec raison) de descendance Royale.

Ce site est protégé par l’UNESCO. Nous y entrons par la ‘’porte du midi’’ … en fait cinq portes immenses surplombées d’une grande pagode sur laquelle nous retrouvons l’éternel tambour et sont amie la cloche comme dans toute tour qui se respecte en Asie. De cette porte les Empereurs et leurs mandarins observaient les parades militaires…

Nous continuons avec deux grand bassins traversés par un pont… une esplanade immense où les gens s’entassaient par grade les mandarins les plus puissant vers l’avant… puis le Palais du trône qui est le bâtiment le mieux conservé… immense salle avec au centre le trône… Ici l’empereur recevait les demandes de ses mandarins. Impressionnante pièces, interdit d’y prendre des photos cependant… Vous devrez vous rendre pour la voir !

Puis nous ferons le tour de la cité pourpre interdite, qui est malheureusement plutôt détruite. En fait les français (qui étaient pro-dynastie Nguyen) y ont combattue contre les Vietminh … Puis le nord Vietnam y est entré avec force pour déloger l’empereur au départ des français … et pour finir, pourquoi pas quelques p’tits coups de B-52 américain… Hué étant très près du 17e parallèle donc en plein cœur des frappes… donc il ne reste que des vestiges de la cité pourpres. La reconstruction est en cour, mais à la vitesse des vietnamiens. Ils auront le temps de changer de démocratie encore avant la fin des travaux!

Continuant notre chemin, nous avons vu le pavillon de lecture, de l’extérieur, en attente de travaux de rénovation, le théâtre royal, qui lui est achevé et qui est splendide… Les immenses portes Est et Ouest nommées respectivement porte de l’humanité et porte de la vertu… Le palais de la reine mère qui est magnifique mais semi-reconstruit. Nous terminons avec les temples de culte des empereurs, qui ont été les premiers à être restaurés (il y a 10 ans) Donc, ils commencent déjà à retomber en décrépitude. Que voulez vous, si vous peinturez par-dessus des murs de plâtre moisi, il ne faut pas espérer que le look reste bien beau! Mais ça c’est un bon vieux truc communiste, refaire toujours les même trucs avec un minimum de coût chaque fois… Ce qui donne une roue qui tourne sans fin … même si cette roue ne tourne pas très rond.

Donc nous rentrons en fin de journée à l’hôtel… Du haut de notre balcon, nous regardons la vie des vietnamiens! Toujours fascinant… des heures et des heures… David ne s’en lasse jamais car il y a toujours de nouveaux rebondissements spectaculaires. Pour ma part, j’ai trouvé un roman de Guillaume Musso dans le lobby de l’hôtel, soirée tranquille à lire.

2e journée dans la ville… Nous devons ce matin aller nous faire faire une prolongation de visas pour le Vietnam, car il ne reste que 5 jours à celui en cours et il nous reste encore la capitale Hanoi à explorer après en avoir fini avec Hué. Donc, par le biais de notre hôtel, mais jamais sans magasiner les prix nous même au préalable, nous trouvons un endroit rapide (2 jours) pour 30$. Non sans crainte, nous laissons à la gentille dame nos passeports et repartons marcher dans la ville. Nous avons besoin de faire le plein de produits occidentaux bien à nous : shampooing, revitalisant, déodorisant, crème de fille, etc. J’ai enfin trouvé des tampons!!! Mais pas d’applicateur… je passerai encore mon tour!!! Pour le reste de la journée, nous marchons dans les rues de Hué pour vivre la vie de la ville puis un bon souper au resto.

3e journée… Nous partons à la découverte des tombeaux impériaux pour faire le lien avec la visite de la cité impériale. La tradition vietnamienne est fortement attachée au culte des ancêtres et, naturellement, les empereurs ont porté à son plus haut point cette conception de l'honneur rendu aux défunts. La dynastie de Nguyen (1802-1945) comprenait 13 empereurs mais pour les raisons historiques, à Hué, il existe seulement 7 complexes de sépultures construites par la Cour. Les aménageurs de la dynastie de Nguyen avaient l’intention de faire un lieu particulier pour les tombeaux à l’ouest de la ville. Les tombeaux s'échelonnent le long de la rivière des Parfums, de l'amont vers l'aval dans l'ordre des successions dynastiques. Chacun d'entre eux recompose les fonctions, sinon l'agencement du palais. La demeure des morts doit être à l'image de celle des vivants. Elle comprend une représentation de la cour royale et des dignitaires de l'armée, la demeure du défunt, les bâtiments annexes, le tout menant au tertre où repose l'empereur. Les styles varient dans le temps, passant du style vietnamien sobre et dépouillé (tombe de Gia Long) aux libres variations sur le thème des tombeaux chinois de type Ming (tombe de Minh Mang), puis vers une esthétique pleine de raffinement (tombe de Tu Duc), avant de tenter une difficile synthèse entre la tradition et le modernisme (tombe de Khaï Dinh).

Nous visitons, avec notre gentil chauffeur Vu, 3 tombeaux : Minh Mang, Tu Duc et Khaï dinh. Le tombeau de Minh Mang est un immense complexe rectiligne et symétrique, passant par une réplique de la cour du roi en statue, puis un temple, un autre temple, une pagode, une porte, des bassins d’eau. Nous arrivons au dit tombeau se trouvant sur une colline. Impressionnant ouvrage…. Magnifique végétation et plusieurs essences d’arbres partout… Nous laissons même le chemin principal pour aller se perdre autour d’un lac regagnant l’entrée!

Le tombeau Khai Dinh… C’est le plus récent des tombeaux royaux, mais le seul aussi à renoncer à l’architecture chinoise. En fait, ce tombeau est un délire architectural où se mélangent des styles occidentaux et orientaux. Mais il est à l’image de ce petit roi, célèbre pour ses goûts particuliers et son ostentation. Il aimait se parer d’une montagne de bijoux, avec notamment une énorme bague à chaque doigt. Nous en sommes impressionnés car tout ici est magnifique malgré le look un peu kitsch. 123 marches nous mènent où se trouve le tombeau et où l’on découvre l’histoire du magistrat par l’entremise de plusieurs photos et écriteaux intéressants…


Tombeau de Tu Duc, c’est sans doute le plus romantique et le plus séduisant. En fait, à Khiem Long, son autre nom, on a davantage l’impression de visiter une résidence de plaisir qu’un tombeau. C’est un peu normal puisque construit du vivant du roi qui l’appelait son Éternité, il lui servait de retraite régulière pour venir composer quelques poèmes dont il était friand, ou pour tout simplement pêcher. Ce parc abrite non seulement tous les éléments d’un tombeau royal que je vous ai décrit plus haut, mais encore tous les bâtiments d’une résidence royale : Palais de séjour du roi, palais des femmes du harem, pavillon pour la lecture, kiosque pour la pêche et les jeux d’échecs, et même une scène pour des représentations théâtrales de la troupe royale composée uniquement d’actrices. Le tout en harmonie avec un système de jardins fleuris où poussent des essences rares et précieuses, de lacs, d’étangs, d’îlots avec passerelles et ponts de bois couverts de toiture, de montagnes en miniature et d’allées bordées de pins... Mais la pluie nous a un peu brisé le décor après 45 minutes ici, nous retournons à notre chauffeur pour le retour à l’hôtel.

Ce soir nous préparons notre départ, car demain, ce sera un avion de Vietnam Airlines qui nous amènera dans la capitale, Hanoi. Capitale qui fête présentement ses 1000 ans… Nous serons donc parmi les activités qui se déroulent du 1er au 10 Octobre…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire