vendredi 17 septembre 2010

Good Morning Vietnam!


C’est dans un minibus, sur une route de terre battue, à environ 1 heure de route de Kep que nous quittons le Cambodge pour entrer au Vietnam. Au poste frontalier, nous sommes sur nos gardes, on laisse tout le monde passé devant nous, on étudie le comportement des douaniers. L’assistant du chauffeur récolte nos passeports, je lui laisse le mien avec une grande résistance, mais tout le monde le fait, je ne le perdrai pas des yeux… Après quelques minutes d’attente, nous avons notre étampe pour sortir du pays! Maintenant, la douane vietnamienne…

Nous passons donc les derniers à un poste de vérification de santé. Un homme nous donne une feuille rouge, que l’on doit remplir avec des informations de routine, nom, destination, durée du voyage… et questions sur notre santé. Celui qui nous a donné la feuille nous suggère même de répondre ‘’Non’’ à toutes les questions posées. Pour finir, il nous demande tous 1$US. Je lui demande pourquoi, il ne veut pas me donner d’explication, je lui dis non. David s’approche et lui rend la même réponse, non. L’homme est offusqué, il se met à parler très fort. David, armé de son calme légendaire, lui propose de prendre sa photo, et surtout lui explique qu’il n’aura pas notre dollar! L’homme se met à crier, menace de casser la caméra, notre copilote arrive et nous explique gentiment que nous devons lui donner les dollars, pas de discussion. David lui explique qu’il n’aura pas son dollar… et quand finalement nous décidons de plier, il n’en veut plus! Au final, je lui donne 1$, que j’insiste pour enfiler dans son sac, et David lui fait un signe de la main et ne donne rien! Divisé en deux, ça ne fait pas cher le passage!!! On est vraiment rendu économe et surtout que la corruption des douaniers nous pue au nez.

Après de longues minutes d’attente, nous reprenons la route, jusqu’à Ha Tien. De là, nous déterminerons notre route à travers le Vietnam. À l’arrivée, le bus nous dépose au ‘’bureau de transport’’, nous avons même droit à de l’information gratuite! Hôtels et autres, la ville n’est pas très grande et tout est à distance de marche. Cette fois, il n’y a pas de tuk tuk pour nous faire faire le tour des établissements, mais pas grave, nous marcherons. Nous allons donc ratisser les nombreux hôtels de cette ville. Après quelques visites, nous revenons finalement à l’hôtel en face de notre point d’arrivé, le meilleur rapport qualité-prix!

Une fois installé, nous allons visiter les environs. Nous sommes dans une ville portuaire, dans le delta du Mékong, tout près de la mer, le Golfe de la Thaïlande. D’ici, nous pouvons choisir d’aller à Phu Quoc, île aux plages majestueuses, ou prendre la route des terres et monter lentement vers Saigon.

C’est au déjeuner que notre idée se précise, nous partirons pour Can Tho, à quelques heures de bus d’ici. Nous visiterons les plages du Vietnam plus tard en route.

Nous arrivons en début de soirée dans la métropole du delta du Mékong. Beaucoup de charme, plus de touristes, plusieurs hôtels. Routine oblige, on fait le tour de quelques établissements, trouvons le meilleur rapport qualité-prix, et partons pour une bonne bouffe western! En chemin, David a repéré un resto qui sert de la pizza… En fait, ils servent de tout dans ce resto! Et même à l’heure tardive qu’il est, tout sur le menu est disponible, menu qui doit compter au moins 20 pages! Retour à la maison à travers les coquerelles et les rats dans la rue, il y en a vraiment beaucoup une fois les lumières éteintes. Mais les deux espèces mentionnées ont peur des humains, pas de raison de s’affoler!



Nous partons à la découverte de la ville en début d’après-midi. Visite de petites rues à travers les habitants, des petits restos et cafés partout. Il fait un soleil de plomb. Aussi, visite du Musée de la ville, entrée gratuite et salle d’exposition permanente sur l’histoire des guerres de ce pays. En commençant par les méchants français envahisseurs, et vitement, on passe aux TRÈS méchants Américains… On peut aussi y voir des costumes traditionnels, quelques articles anciens, mais principalement, les méchants américains… Le guide Routard avait bien décrit ce musée, c’est-à-dire qu’il disait que nous aurions surement une vision différente de cette guerre à la sortie de ce musée. Et effectivement, il est fort intéressant d’apprendre l’histoire qui s’est tenu il n’y a pas si longtemps, qui a fait beaucoup de ravage, mais qui n’est pas vraiment connu par les gens de ma génération.











Troisième journée à Can Tho, nous allons en balade sur le Mékong. Nous irons voir le marché flottant et quelques îles. Il fait un soleil radieux, il est un peu tôt pour nos habitudes de visite (8h00 am). À bord de cette embarcation (longue chaloupe!) nous naviguons sur le fleuve, qui a toujours la même couleur depuis la Chine (brun). Mais cette fois, pas vraiment d’odeur. Près d’une heure après notre départ, nous y sommes. Le marché flottant. Il est composé de bateaux, assez gros, qui ont à bord des fruits et légumes à vendre. Pour identifier ce que chacun vend, une pôle hissée à la proue du bateau sert de présentoir. Sur cette pôle, on y accroche un spécimen de chaque item : une carotte, une citrouille, ananas, pomelo, patate, choux, etc… la liste est longue. À travers les gros bateaux vendeurs, se promènent les chaloupes de bois, principalement naviguées par des femmes, qui marchandent en grande quantité pour revendre dans les villages plus loin. C’est très intéressant de voir comment les coutumes demeurent ici. Depuis des siècles, c’est la façon de faire. Il ne cherche pas à facilité la chose, ne se servent pas beaucoup des routes et du transport réfrigéré, ne semblent pas vouloir changer les ‘’bonnes’’ veilles habitudes… j’en connais certains comme ça aussi chez nous… :)

En fin de journée, préparation pour le départ vers Ho Chi Minh Ville!!! Saigon! LA ville que je veux voir au Vietnam. Nous y serons en fin de journée demain, après encore quelques heures de bus!

1 commentaire:

  1. Je m'en vais justement au marché. Les marchés c'est toujours beau à voir pour les couleurs, les formes, la fraicheur et les saveurs!

    RépondreSupprimer