dimanche 1 août 2010

Luang Prabang

Après une pénible journée de bateau, nous arrivons enfin à Luang Prabang vers 18h00. Nous avons repérer, dans notre guide Routard, une auberge un peu plus luxueuse que celles que nous connaissons jusqu’à maintenant, histoire de se réconcilier un peu avec le Laos. Jusqu’à présent, je ne peux pas dire que je sois totalement enchantée de ce pays… Donc nous marchons dans la ville, qui semble particulièrement sympathique et très jolie. Avec nos sacs sur le dos, sous un soleil de 1000°C, nous arrivons finalement à l’adresse que nous avions choisie. Oups, tous les volets sont fermés, les portes aussi… il semblerait que notre guide ne soit pas à jour pour tout! L’hôtel est fermé! Un type nous offre un guesthouse pas très loin, prenons la chance de le suivre. Visite quelques chambres, toutes assez propres mais très peu avec internet dans la chambre. Finalement, sur le coin d’une rue, la Villa Champa nous accueille dans sa chambre supérieure! Grande chambre avec très grand lit, terrasse sur trois côté, bouteilles d’eau et Wifi inclus! Le Grand Luxe! Et tout ça pour 35$ US la nuit! C’est plutôt cher pour le pays, mais chez nous, une chambre comme celle-là serait facilement autour des 500$ la nuit.

En soirée, bien assis sur notre terrasse à profiter de cette belle chaleur, on aperçoit Clémence et David, nos amis français rencontré à Houeisai, sur la rue! Ils se joignent à nous pour un super 5 à 7! On fini la soirée dans un resto à manger un hamburger fabuleux avec moutarde et frites! WOW! Ça fait longtemps qu’on s’est régalé autant! Retour à la chambre pour le couvre-feu, bien oui, il y a véritablement un couvre-feu ici (23h00). Celui-ci a été implanté il y a plusieurs années pour prévenir la conduite en état d’ébriété. Du coup, la ville devient déserte et très tranquille, ce qui nous permet de bien dormir et vraiment se reposer.

Au lever du soleil, en plus du chant des coqs et des chiens qui aboient, nous pouvons entendre les tambours des nombreux temples bouddhistes qui se trouvent dans la ville. Tentons d’ignorer le bruit et dormons un peu au grand confort de l’air climatisé!

Puisqu’il fait un soleil magnifique encore et que c’est la plus belle ville du Laos que nous ayons vu, nous partons marcher dans les rues. Au court de cette balade, on visite des hôtels, des guesthouses, on s’attarde à quelques boutiques et kiosques, pour nous retrouver devant l’escalier menant au temple Phousi, le principal temple de Luang Prabang. Pour 20 000kips, on y accède par un escalier d’environ 340 marches. Tout au long de notre montée, on découvre les différents bouddhas, le ‘’Monday Bouddha’’, le ‘’Tuesday Bouddha’’, le ‘’Wednesday’’… vous pouvez conclure qu’il y en a un pour tous les jours! La plus part sont couvert de ‘’dorure’’ et quelques offrandes à leurs pieds. Au milieu de la montagne, une pluie nous tombe sur la tête. On a maintenant l’habitude et on ne se cache plus vraiment maintenant, puisqu’ici, il pleut tous les jours, à l’heure du 5 à 7! Trempés, nous continuons notre visite jusqu’au sommet, pour voir le plus petit temple et un immense stupa. Rien d’exceptionnel! On redescend de l’autre côté de cette montagne, la pluie a cessé, retour à l’hôtel pour une bonne douche et des vêtements secs et tout propre! Oui, on s’est payé le luxe de faire faire notre lavage à la machine! Pour 30 000kips, TOUS nos vêtements sont propres! Ça vous replace le moral ça!!!


Ce soir, souper à la chambre, vin et fromages! Sur le chemin du retour, nous avons trouvé une boulangerie, acheté deux baguettes de pain français, une bouteille de vin chilien au ‘’wine bar’’, un méga morceau de cheddar et de la… Vache qui rit! Nous avons bien fait rire les français avec notre version Laotienne de ‘’vin et fromages’’, mais que voulez-vous, on fait avec ce que l’on a ! Notez que David a fait la fine bouche devant la Vache qui rit, il a préféré ne pas y goûter et ne manger que son ‘’cheddddarrrrrrrrrrrrrrr’’…

Troisième journée dans cette magnifique ville! Vraiment, l’endroit nous plaie énormément et ça semble être le cas de la plus part des touristes que nous croisons. Ce matin, on se lève tôt pour voir l’aumône des moines bouddhistes. C’est une tradition depuis la nuit des temps, qui malheureusement est menacée par le non-respect des touristes. Il s’agit des jeunes moines pensionnaires qui défilent en silence, pieds nus, dans les rues de la ville avec en bandoulière une grosse sébile (urne), pour mendier et récolter des poignées de riz gluants offert par le peuple. Ce rituel est menacé de disparaitre parce que nombre de touristes ne respectent pas ces moines. Ils vont en travers du cortège pour se faire prendre en photo, marchent à leurs côtés, parlent aux moines qui doivent normalement garder silence et méditer tout au long de cette marche matinale. Il est 6h05, nous sortons pour nous rendre sur la rue principale pour voir passer le cortège prévu pour 6h30. Surprise, en ouvrant la porte de l’hôtel, ils sont là, devant nous sur notre rue. Pas besoin d’aller bien loin, nous les regardons passer en silence. Quelques photos à distance, nous les voyons ensuite se disperser chacun dans leur temple respectif. Voilà! 10 minutes à peine et tout est terminé! Retour à la chambre pour continuer la nuit!

Nos amis Clémence et David nous ont invités aujourd’hui à profiter de leur piscine avec eux. C’est avec plaisir que nous nous y rendons en milieu d’après-midi. Ils résident dans un hôtel grand luxe un peu à l’écart du centre-ville. L’endroit est magnifique! Pour nous cinq, nous avons une jolie piscine privée, de belles chaises longues et de confortables serviettes de plage! Comme c’est agréable! On en profite au max et retour à la maison tôt pour une douche et un excellent repas au Coconut Garden, resto branché avec terrasse extraordinaire! On y mange une salade verte et des pâtes succulentes, le tout servi en quelques minutes seulement! Wow! Nous avons trouvé notre nouveau resto préféré! Couvre-feu, retour à la maison!

La principale attraction de Luang Prabang est un nombre in calculé de temples bouddhistes. Après notre déjeuner, tout en retournant à notre hôtel, nous décidons d’entrer dans un temple pour y faire la visite. Je ne me sens pas très à l’aise de m’y promener, mais il semble que nous puissions le faire librement, si nous demeurons respectueux des lieux. Nous croisons un jeune moine, début vingtaine, qui nous demande d’où nous venons, dans un anglais parfaitement articulé pour un Lao. Canadiens! Il nous répond que lui aussi! C’est un farceur! Nous nous permettons donc de lui piquer une jasette, il répond à nos questions et nous en pose aussi. Jusqu’à l’ultime malaise… David lui demande depuis combien de temps il est ici… le jeune moine baisse la tête, et les yeux pleins d’eau, il répond : Many years… David lui demande pour combien de temps il sera ici encore, et c’est le regard vide qu’il ne répond plus, essayant de contrôler ses larmes… MALAISE! On aurait eu envi de le prendre dans nos bras, de l’emmener prendre un café pour qu’il puisse jaser un peu, se libérer… mais puisque le contact est impossible, nous repartons tous dans notre direction, un salut de la tête en guise d’au revoir… Nous avons maintenant la réponse à notre questionnement, est-ce par choix ou obligation qu’ils y sont? Par obligation, la coutume veut que l’ainé de la famille, s’il est de sexe masculin, soit pensionnaire moine bouddhiste, pour ensuite décider d’y rester ou pas. Mais de quitter devient alors un déshonneur pour la famille, un mauvais karma…

En soirée, nous retrouvons Clémence et David une dernière fois au Coconut Garden pour une bonne bouffe, soirée très agréable! Leur départ est prévu pour demain, pour Vientiane, la capitale du Laos, en bus VIP, trajet de 9 heures de route. De notre côté, nous y serons aussi, mais les 31 juillet, après un vol de 40 minutes!

4 commentaires:

  1. Bonjour Mélanie et David (que je ne connais malheureusement pas!!!),

    J'ai lu le blog d'une traite. J'adore!!! J'ai l'impression d'être avec vous : j'ai chaud, j'ai soif, ça pue, je suis bien, je découvre, je ris, je mange du riz (est facile celle-là), je regarde les photos, je suis avec vous!!!!

    Comme tu as bien fait Mélanie de prendre la décision de larguer les amarres!!!

    Je continue de te lire et encore merci!!!

    Francine Vinet

    RépondreSupprimer
  2. Salut Mel! Moi aussi je suis d'accord avec Mme Francine Vinet. Tu as bien fais!

    Tu es chanceuse de vivre ce que tu vis....et ta 3e journée au Laos...wow!!! quelle belle ville!!

    Je ne t'avais pas beaucoup écris, mais sache que je te lis!

    Bisous

    Yanick, ton ancien meilleur rep!

    RépondreSupprimer
  3. Parlons déco:
    Wow! Belle chambre invitante!
    Belles boiseries. Zen et chaleureux.

    RépondreSupprimer
  4. Parlons zénitude:
    La triste histoire d'un moine...
    Belle rencontre particulière et inoubliable.
    Merci de la partagée avec nous.

    RépondreSupprimer