vendredi 30 juillet 2010

Mékong, la descente!


Une fois remis de tous nos petits maux, nous reprenons la route. Nous nous rendons aujourd’hui à Houeisai, en bus pour monter à bord d’un bateau pour nous rendre à Luang Prabang, en passant par Pakbeng.

Houeisai est une ville où la seule attraction ou presque est de prendre un bateau! Malgré tout, on a trouvé le moyen de rester trop longtemps au même endroit! 3 jours à virer en rond dans une ville sans vraiment d’intérêt, sans internet fonctionnel, pluie tous les jours (mais nous sommes à la saison des pluies, donc on ne se plaint pas!). Parfait pour les dodos d’après-midi.

Au premier resto que nous fréquentons, on rencontre un couple de français, David et Clémence. Très sympathiques, on fait quelques blagues à propos du thaïlandais d’à côté un peu trop bourré, qui voudrait bien qu’on trinque avec lui, mais sans résultat! Ils sont tellement gentils ces français que David(fr) accepte même d’échanger son repas avec David(ca), parce qu’il a oublié de demander sans œufs! Et ici, les œufs, c’est pratiquement la base de l’alimentation! On ira au dodo tôt, dans notre ‘’suite’’ que l’on paie trop cher mais qui est très confortable. Grand lit et bonne literie, air clim, salle de bain, mais pas d’eau chaude, ni d’internet…

Au lendemain, David se lève tôt pour aller marchander un nouvel hôtel, moins cher et avec de l’eau chaude et internet si c’est possible. Comme on s’enfonce dans le Laos de plus en plus, les commodités deviennent un peu plus restreintes! Finalement, au bout de quelques visites, il trouve un endroit super avec tout ce que l’on recherche, en prime, une vue magnifique sur le fleuve Mékong et une terrasse à rendre tous les voyageurs jaloux! Bémol à cet endroit, l’internet n’est pas fonctionnel... mais bon, on s’en passera...

Maintenant qu’on a trouvé la meilleure façon de se rendre à Pakbeng, c'est-à-dire un slow boat, au coût de 100 000kip par personne, d’une durée de 6 heures, on se rend au quai pour l’embarquement pour 8h30. Le départ est prévu pour 10h00, mais on nous a suggéré d’arriver plus tôt pour pouvoir avoir de bons sièges. Sur place, on retrouve les français avec qui on a bu une bière sur la terrasse hier soir et on a le privilège d’avoir des bancs de mini-van à bord de ce bateau! Le grand luxe! Devant, des sièges en bois, comme des bancs à la petite école! À bord, nous sommes nombreux, très nombreux, trop nombreux… pas de ceintures de sécurité, pas de bouées, pas de cordes… des gens sur les sièges, sur le plancher à l’avant, à travers les bagages, c’est horrible! Le bateau compte 80 places assises, nous sommes au-delà d’une centaine de personnes à bord.


Longue croisière, parsemé de quelques arrêts pour monté deux bureaux de chambre sur le toit, faire la livraison d’un sac de riz dans un village perdu, se faire harceler par des enfants qui ont envahi le bateau pour nous vendre ‘’Chips, peanuts, Coke’’ trop cher! Encore un arrêt pour une autre livraison quelconque et on embarque quelques locaux pour la fin du parcours!


Arrivé à Pakbeng, nous avions repéré quelques hôtels qui nous semblaient bien. On se rend au premier, qui semble être un hôtel de grand luxe laotien. Cependant, il n’y a qu’une chambre avec deux lits simples, c’est petit et plutôt cher… à noter qu’à Pakbeng, le tourisme est pratiquement le seul revenu du village. D’un côté de celui-ci, les guesthouses et restos qui ont quelques années déjà, de l’autre côté, des auberges et hôtels plus récent. Nous décidons de tenter notre chance au prochain guesthouse que nous croisons. Bingo! L’endroit est neuf, les chambres sont très bien et les salles de bain sont super propres! Et seulement 75 000kip (environ 9.50$)! Une aubaine! La place est plutôt tranquille, on part à la recherche de nos amis, puis on se rend un peu plus loin au village pour un verre de vin et une bière. Ici, pas d’internet encore et pas de guichet automatique… malheureusement, c’est la fête de ma sœur, j’aurais aimé lui souhaiter Bonne Fête et lui dire que je ne l’avais pas oublié… j’ai bu mon verre de vin à ta santé! (Noter que je n’ai pas bu de vin depuis Shanghai!)



Normalement, nous devrions repartir demain matin pour faire la deuxième portion de cette croisière. Pour visiter un peu et découvrir ce petit village, nous décidons de rester une nuit supplémentaire. On profitera de la journée du lendemain pour trouver une autre alternative au bateau bruyant et trop chargé. Mais nous sommes les seuls touristes dans cette place et ils tentent tous d’abuser de nos dollars… malheureusement, dû à ce comportement plutôt désagréable, la place perd de son charme et on a vitement hâte à demain pour repartir. À l’arrivée des bateaux en soirée, le village se remplie à nouveau, notre hôtel qui était jusqu’à présent calme et paisible devient, l’espace d’une soirée qui se terminera quand même tôt, une discothèque, bar à whisky et ‘’smoke no problem in Pakbeng’’! Je ne sais pas si c’est parce qu’on se fait vieux et que les jeunes sur le party ça nous énerve royalement, mais nous étions au lit à 9h00, la fenêtre fermé pour ne plus rien entendre.

Ce matin, debout à 6h00, préparation des sacs et déjeuner chez Apou, notre ami restaurateur indien, pour partir vers 8h15 en direction du bateau pour la dernière portion de notre trajet jusqu’à Luang Prabang. À la sortie de notre chambre, on peut constater l’ampleur de la soirée d’hier par les petits sacs lancés à l’extérieur des chambres et le gardien qui ne se réveille même pas à notre passage!

Encore une fois trop de monde sur le bateau, mais les fêtards d’hier qui se racontent combien ils ont bu trop de whisky et trop fumé de ‘’pot’’ demandent à prendre un deuxième bateau. Après quelques trop longues minutes de négociation, ils réussissent à gagner leur point et partent sur un autre bateau. Vers 10h15, on part. (Le départ était prévu pour 9h00) Beaucoup moins de monde à bord cette fois, nous avons de bonnes places, mais le parfum du jour se nomme ‘’Saut’ une douche’’! Oui, plusieurs des gens à bord portent fièrement cette fragrance, plutôt désagréable pour ceux qui ne la portent pas!

Il fait un superbe ciel bleu ce matin, du soleil après une pluie qui aura durée toute la nuit. Le trajet devrait prendre 7 à 9 heures. On vient de partir et j’ai déjà hâte d’arriver ! Ça va être long…

C'est l'heure du bain pour les éléphants! Dans une eau bien propre... :)

1 commentaire:

  1. Récit toujours interressant!
    J'aime bien la photo avec la dame assise par terre car elle nous transmet bien votre aventure sur ce bateau surchargé. J'aime bien aussi la photo; petit moment de pause internet avec Mel dans la belle chambre. :)

    RépondreSupprimer