lundi 14 juin 2010

Chongqing et sa lourde chaleur!

Je dois confier quelque chose… depuis que nous sommes arrivés, je tente fortement d’avoir confiance aux gens que je croise en me disant que l’être humain est bon et que tous veulent le meilleur des autres… Ben là! C’est pas facile! En plus, on peut difficilement dissimuler notre apparence de touristes! On ne parle pas la langue, on mesure au minimum un pied de plus que la moyenne et on a pas les yeux bridés. Donc, nous sommes des proies faciles pour les escrots qui sillonnent les rues, ou même ceux qui sont sous surveillance, comme à un guichet de train!


Comme David est un gars très organisé, il avait fait plusieurs recherches sur le net pour trouver les infos pour les prochains trains à prendre, comme il fait à chaque fois, pour ne pas se faire avoir. Alors nous savions que pour environ 184RMB, on pouvait acheter notre passage en soft sleeper. Arrivé à la gare pour acheter notre billet, nous tentons de trouvé le guichet ou le préposé parle anglais (normalement indiqué). Nous trouvons une gentille demoiselle qui parle anglais, elle comprend que nous désirons aller à Chongqing, insiste sur le prix des deux billets et répète toujours la même chose : ‘’400 yuans’’. On lui remet les 400RMB, elle nous donne les billets. On se retire du guichet pour laisser la place aux autres, prenons connaissance de ce billet qui à une valeur de 185 yuans chacun. Heu… On s’est fait avoir!!! La gentille demoiselle vient de se mettre 30RMB en poche facilement! Et elle était sous surveillance!!! J’ai senti monté en moi une mini rage contre cette escroquerie, ramasse le billet de David et le mien, passe devant tout le monde (comme font les chinois) et étampe les deux billets dans la fenêtre de la demoiselle en lui disant très clairement : ‘’YOU OWE ME MONEY!!!’’ Tout en s’excusant, elle me remet le 30RMB qu’elle me doit sans même prendre le temps de regarder mon billet… Bon voilà, j’ai encore de la difficulté à faire confiance…



Je suis excitée à l’idée que je ferai une bonne nuit de sommeil en train, en soft sleeper, bon confort, pour cette route de d’environ 13 heures. On fait la file pour entrer et il y a beaucoup de monde, ça pousse en masse!

Arrivé à notre wagon, belle surprise que de trouver des couchettes superposées, trois de hauteur, six par ‘’cabine’’. Nous sommes les premiers arrivés, donc on se dit que nous avons priorité sur le choix des couchettes. On choisi celles du bas, on sera bien et on aura l’accès facile à tout. NOT!!! Les 2 autres qui partagent notre cabine arrivent, nous expliquent que nous sommes les derniers au plafond!!! Nul besoin de vous dire que nous sommes leur risée!!! Les deux grands occidentaux la tête dans le plafond et les pieds qui dépasseront dans le corridor!!

On fait un bout de chemin debout ou assis sur un banc d’appoint avant de monter à notre couchette. Parce qu’une fois rendu, on ne redescend pas pour un rien! Oh My God! J’ai manqué le bout ou je devais avoir un ‘’SOFT’’ sleeper! Une planche recouverte d’un piqué et d’un drap, c’est ce qu’ils appellent soft… Dure nuit, pas beaucoup dormi!

Nous arrivons à Chongqing, qui se prononce Tongching, vers 6h30 le matin. Ou comme le chinois du train l’a appris à David : Troudechine! On prend un taxi pour se rendre à notre auberge de jeunesse, dans le quartier Ciqikou, quartier historique, la vieille ville en fait. C’est une très belle place, mais pas de voiture à l’intérieur de ce quartier préservé! Alors le taxi nous dépose à l’entrée d’une rue, nous fait un signe de la main et on lui dit Merci! Mais ici, il y a très peu de touristes occidentaux, rien ou presque n’est expliqué en anglais… On fini par trouver notre hôtel dans ce quartier, mais comme il est environ 7h30, tout est encore fermé! Vers 8h30, la préposée de l’accueil se réveille et vient nous voir sur le balcon ou nous attendions patiemment!

On s’installe à notre chambre, sort prendre une marche sur la rue et tente de trouver quelque chose à manger. On réussi par trouver un resto de nouilles (?) et en pointant le bol d’une dame qui mange avec beaucoup d’élégance, nous sommes servi après seulement quelques minutes! Et c’est très bon! Pas assez épicé au goût de David, mais il aura la chance de se reprendre!

On retourne se coucher quelques heures pour reprendre un peu de sommeil sur la nuit que nous venons de passer.

En soirée, on s’installe au bar de l’auberge pour souper et prendre une bière. Feuille les différents cahiers d’infos sur les croisières disponibles pour se rendre à Yichang, et visiter le barrage des Trois Gorges. Je prends le temps de jaser sur internet avec maman et quelques amis pendant que David donne un raclée à un chinois au billard chinois (tous les coups sont bons) et par la suite une vrai partie avec un italien qui connait les règles! Très amusant! On rencontre aussi deux jeunes allemandes qui nous racontent qu’elles sont allées au Tibet, que c’était magnifique, bla bla bla… elles tentent de nous faire changer d’idée sur notre destination de Shanghai, mais pas de chance pour elles, on a la tête dure!!! Finalement, nous tenterons de booker notre croisière nous-mêmes. On trouve notre prochaine auberge au centre-ville cette fois, pour se rapprocher du port et être dispo à partir plus rapidement.

Après avoir marché longtemps avec nos sacs sur le dos, et s’être fait mal orienter par au moins 5 chinois, dont un chauffeur de taxi qui riait de nous en masse, on trouve cette auberge. Nous avions réservé par internet la veille, reçu la confirmation, mais en arrivant, il n’y a pas disponibilité. La demoiselle nous trouve finalement une chambre, je suis encore convaincu de me faire avoir… David prend la situation en main en me laissant ‘’garder’’ les bagages et en s’occupant des détails… Je suis vraiment bien accompagnée!

Nous décidons d’acheter nos billets pour la croisière directement à l’hôtel. Nous partirons sur un bateau chinois avec très peu de commodités à bord et ou pratiquement personne ne parle l’anglais. Ce sera toute une aventure! On part faire quelques courses pour nos repas des prochains jours, dans un super supermarché! C’est immense et on trouve de tout! Fait des provisions d’eau et de bouffe… retour à l’hôtel détrempé parce qu’il fait tellement chaud!!! La fournaise de la Chine je vous rappel!!! Ou ‘’Trou de Chine’’ comme le dit David… Souper à l’auberge sur la terrasse, ou David mange un plat local, très épicé, LE plus épicé de TOUTE la vie!!! Ira-t-il jusqu’au bout??? Ben oui! Il est fait fort! Dodo tôt. Demain, on quitte pour la croisière vers 18h00. Nous serons partis pour 4 jours sans internet et moyen de communication!



Avant de partir sur notre bateau, nous allons faire le plein de vivres pour ce voyage. On marche dans les rues de Chongqing sous un beau soleil et environ 35 degrés humide… Cette ville est quand même très agréable à découvrir, on se paie un Starbuck pour relaxer un peu. Chanceux, nous sommes à l’abri lorsque l’orage se pointe, pas trop nerveux avec ça, on prend doublement notre temps... puisque du temps, cette année, on devrait en avoir en masse...!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire