samedi 26 juin 2010

Shanghai, semaine 2



Deuxième semaine à Shanghai... 21 juin 2010


Étant tous les deux toujours très intéressé à continuer à parcourir la ville de Shanghai, et puisque notre ami Pierrot est toujours aussi généreux avec son hospitalité à très bas prix (0$ par jours), nous resterons une semaine supplémentaire.

En fait, notre plan était de partir en début de semaine. Après consultation du site internet pour booker nos billets d’avion vers Guilin (province du Guangxi au sud du pays), on nous suggère d’attendre au lundi suivant pour voyager presqu’à moitié prix (95$ canadiens pour un vol de 2h15) sur China Eastern Airlines. Ce que nous ferons avec plaisir!



Alors, pour ce lundi chaud et humide, comme c’est fréquent à Shanghai, on en profite pour se la couler douce. Une visite des rues avoisinantes, pour se rendre au Carrefour, épicerie et grand magasin où l’on trouve plusieurs produits importés. Tel, du bon fromage Philadelphia, du bon cheddarrrrrrr et du savon Dove inodore! On fait le plein et reprenons la route, à pied, pour le retour à la maison.

Sur cette route, on bifurque par un grand magasin d’électronique. On a un but précis, remplacé le rasoir de David qui à rendu l’âme en arrivant à Shanghai. Et comme la barbe pousse… il commence à y avoir urgence! Cependant, les Ping Pong sont imberbes ou presque … Alors un rasoir juste pour trimmer des poils, ça n’existe qu’en format cheveu! On essaie tous les rasoirs du genre tondeuse que l’on trouve au passage! Malheureusement, rien n’y fait… retour bredouille!

Pour le souper, Mel décide de faire de bonnes pâtes au fromage à la crème et au pesto de tomates séchées, agrémenté de belles asperges acheté au marché local de légumes. À la fin de ce fabuleux repas, on décide finalement de ne pas conserver la recette! … Ya quelques chose qui cloche … peut-être le fait que Madame a mis toute la brique de fromage et tout le pot de pesto à travers quelques pâtes ! LOL



Mardi matin, c'est-à-dire, aux alentours de 14h30 – 15h00, nous partons à la découverte du Temple du Buddha de Jade, situé non loin de chez nous. Une visite qui en vaut la peine pour voir la spiritualité des asiatiques. Jeunes et moins jeunes s’agenouillent devant chacune des statues qu’ils croisent. Ce temple est divisé en plusieurs salons, et dans chaque salon, on retrouve plusieurs Buddha. Vous pouvez vous imaginer que pour les pings, c’est comme une montée des marches de l’Oratoire St-Joseph à genoux! De plus, une fois qu’ils se relèvent, ils font offrande de quelques pièces de monnaie! Ça leur coûte une beurrée allez voir les Buddha!

Pour 10 yuan, supplémentaire aux 20 déjà payés à l’entrée de ce temple, on peut voir le fameux Buddha de jade blanc… On peut épargner ce bouddha plus avare que les autres puisqu’on en a déjà vue deux cent soixante mille depuis le début de la visite …. Un de plus ou de moins, ça changera rien ! Nous préférons aller voir les poissons sacré dans un étang à la sortie du temple, dont un d’entre eux est supposément âgé de plus de 200 ans. Mais on n’a pas rencontré le gars qui garde le registre de l’âge des poissons… il n’était pas disponible ce jour là…!

Après les Bouddha, nous prenons le métro pour se rendre dans un autre quartier de Shanghai où nous pouvons visiter quelques places très intéressantes tels, le Best Buy (nettement le plus beau magasin d’électronique de la ville, les vendeurs utilisent même leur ‘’Pad’’ comme des champions !!), la cathédrale catholique, le stade de soccer, un cimetière, un autre temple de la ville. On marche beaucoup, c’est pas grave, nous avons la possibilité ici et de faire du ‘’sight-seeing’’ gratuit!




Pour ce mercredi pluvieux et gris, nous allons visiter le quartier autour de la rue Tianzifang, un quartier de Shanghai qui se consacre presque uniquement aux boutiques d’art. Mel en profite même pour s’acheter un bracelet, finalement! Descend plus loin sur cette rue pour aller casser la croûte, bœuf et porc piquant… pour faire changement!



Tout près, l’entrée du Luxun Park. Celui-ci porte le nom d’un écrivain bien connu et le parc est à l’honneur de son œuvre. Un peu partout, des monuments, des pavillons, des bancs, des roches, petits ponts nous proposent de venir se recueillir dans l’esprit de cet écrivain… Un peu partout dans ce parc, on voit majoritairement des joueurs de cartes qui jouent à l’argent, quelques dormeurs sur les bancs à l’abris du soleil ou de la pluie, des chanteurs et musiciens de musique traditionnelle, tous moins bons les uns que les autres. Ce vieux Luxun doit bien se retourner dans sa tombe! Rien de ce qu’il espérait ne se produit ici!!! Et parlant de sa tombe, de chaque côté de celle-ci, qui est dans un coin peu fréquenter de ce parc, on peut observer deux immenses et superbes arbres à fleurs blanches, franchement impressionnants.





La mission de jeudi sera d’envoyer un colis au Canada. Selon l’ami Pierrot, il est très simple de le faire via China Post. Cependant, nous devrons être patients! Pas de problème, nous désirons envoyer les quelques souvenirs accumulés depuis notre arrivée, qui prennent de la place et donnent du poids supplémentaire à nos sacs! De plus, Mel à finalement réussi à trouver des cartes postales qu’elle désire aussi envoyer, une histoire de fille des cartes postales en 2010 ! :-p

Nous trouvons donc l’adresse du bureau de poste le plus près de la maison est partons avec notre butin sous le bras. Quelques papiers, des statues de pierres, un parchemin ancien et autres babioles. Arrivé sur place, le commis, qui ne parle presque pas anglais, nous regarde d’un air désabusé, ne semble pas avoir envie de se forcer pour deux étranges qui crient à travers sa vitre ‘’CANADA’’ en pointant les différents objets! Il regarde le parchemin et nous répond : ‘’no, too long’’ et c’est tout! Il retourne à sa besogne… C’est tout le service que l’on obtient. On demande si on peut acheter une boîte, explique un peu… rien à faire, ce ping-là veut rien savoir.

On retourne à la maison pour trouver une alternative à notre projet! Fedex, Puro, on va bien trouver quelqu’un qui va nous vendre une boîte et un ‘’shipment’’. Mais à quel prix? Nous avons environs pour 200 yuans de stock, et le shipping couterais 500 yuans … pas un bon ratio !

Sur le site internet de China Post, les informations sont bien détaillées. Ils nous proposent de nous aider à emballer, à assurer notre envoie, etc.… ils sont ben de service en théorie. De plus, les bureaux sont ouverts jusqu’à 22h00. WOW! On trouve un bureau dans un quartier plus bougeant, dans Pudong. Nous repartons donc, encore avec notre butin sous le bras, métro et longue marche. L’adresse n’étant pas facile à trouver, David entre s’informer dans une boutique haut-de-gamme de vêtements à côté du Ritz. C’est évident que les commis parlent anglais dans ce quartier touristique. Cependant, les trois filles en piquet dans la boutique ne semblent pas comprendre mon anglais!!! Incompris, nous reprenons la route. Puis, en courant, une des trois sort de sa boutique et crie : ‘’Did you meen China Post?’’ Heu… c’est ce qu’il a demandé pourtant… Troisième étage d’un édifice à bureau… mais comme il est tard, c’est surement fermé! De fait, c’est fermé. Tout ça pour rien! On repart encore avec notre butin sous le bras.

Nous décidons donc de souper dans un resto que Pierrot nous avait conseillé, le Element Fresh. Parfait, il y en a un juste ici! Mais pour des routards comme nous, c’est ‘’over budget’’! Mais après une journée de China Post, on mérite bien un petit supplément… On se paie donc une bouffe table d’hôte, avec sélection de vin pour chaque service, le gros luxe! C’est tellement bon en plus! Un steak parfaitement cuit, une salade fraîche avec du bon fromage de chèvre, des légumes à point, un gâteau aux carottes succulent! Et tout ça pour 476 yuans! Oufff!!! On pette le budget pour today! Retour à la maison le bedon bien plein, une petite bière sur la terrasse. Dodo…



Nous ne pourrions visiter Shanghai sans aller voir son incroyable skyline du quartier Pudong. Cependant, en ce magnifique samedi ensoleillé, c’est surement la journée la plus chaude que j’ai vécu jusqu’à maintenant, en ville. Oh que c’est lourd! On marche beaucoup, on s’arrête pour prendre un café glacé et profiter de l’air climatisé en passant dans une copy de Starbuck! Le but est d’arrivé à l’observatoire de la tour vers l’heure du couché du soleil. Alors on marche, dans les rues de Pudong, près de la rivière, encore dans la ville. Prend des photos, avec les différentes tours, le Pearl Tower, le Shanghai World Financial Center et le Jin Mao Tower que nous visiterons pour voir la ville d’en Haut. On se retrouve à l’intérieur de la tour par la première porte que nous trouvons, les ascenseurs sont toutes barrées, demandons à un gardien qui nous indique de descendre au B1, tourner à droite et nous y serons. On suit les indications, et du coup, on se retrouve dans une salle bondée de pings qui parlent fort… On achète les billets, on fait la file et on monte assez rapidement, considérant le nombre de personnes qui se trouvent sur place. Arrivé au 88ième étage, c’est l’observatoire. Une belle vue sur la ville, tout le monde se bouscule, mais bon, il faut apprendre à être patient. On voit la tombée du jour, les lumières de la ville qui s’allument, c’est splendide. Après avoir fait un million de photos, nous faisons la file pour redescendre. Les chinois on l’habitude de pousser pour être toujours devant l’autre. On se fait donc le plaisir de bloquer tous les dépassements tentés envers nous, on s’amuse… Mel est sur le point d’en assommer un ou une.

Arrivé dehors, quelle surprise!!! Nous sommes à l’entrée principale de cette attraction, qui est BONDÉE de monde! Une file qui fait au moins deux côtés et demie de l’édifice… On s’aperçoit qu’en prenant la première entrée que nous avions trouvé, on a passé devant des centaines de pongs! WOW! On n’est pas peu fier! Retour à la maison, toute cette chaleur nous a épuisé et on a pas encore souper! Ce soir, c’est délices de rue! Des sticks de viandes cuites au charbon, du riz et des nouilles, achetés sur la rue juste en bas de l’immeuble. C’est tellement bon! Et Comme nous sommes sur nos derniers miles de Shanghai, profitons-en!

Dimanche, journée de ménage. Lave les vêtements, lave les draps, lave la salle de bain, la cuisine, le plancher, Bla bla bla… Ça va être propre pour le retour de Pierrot !

Notre prochaine destination est Guilin. Environ 2h15 de vol, que nous avons booké pour demain matin, lundi, à 10h45 am. Ce qui nous donne le temps de nous rendre par métro et de s’installer ensuite à notre auberge pas trop tard dans la journée.

À minuit, une dernière tentation de bouffe de rue… on redescend se chercher des grignotines et deux bières… question d’avoir un bon souvenir de cette gastronomie! Dodo ensuite…

mercredi 16 juin 2010

Shanghai, le coup de coeur!





Nous sommes arrivés à Shanghai samedi soir le 5 juin.

Ici, c’est le grand luxe! Nous séjournons dans un superbe condo au vingtième étage d’une tour qui en compte 32. Laveuse, cuisine, douche et toilette… La grosse vie! Pierrot, le contact à Shanghai, nous quitte pour la semaine, nous laissant très généreusement sa maison.

À notre réveil, un magnifique ciel bleu! Ce qui n’avait pas été vu depuis Simatai, deux semaines auparavant. Nous sortons donc pour un tour rapide de repérage avec notre ami Pierrot. Boulangerie, marché de légumes et de fruits, boucherie, restos. Tout y est dans ce quartier de Shanghai très invitant! De plus, nous avons trouvé notre poste de police local pour s’enregistrer. Demain, nous y retournerons pour mettre à jour nos papiers et tenter d’obtenir un nouveau visa, puisque le notre expire dans une semaine déjà!

Lundi matin, retour au poste de police, rencontrons ‘’Jan’’ qui semble avoir envi de rendre ça plus compliqué que ça l’est réellement. On obtient finalement le papier nécessaire pour se rendre à un bureau gouvernemental en après-midi, dans le quartier Pudong.

En empruntant le système de métro qui fonctionne à merveille et qui est d’une efficace simplicité, nous nous rendons au bureau des visas en quelques minutes et à très petit prix.

Sur place, nous remplissons les papiers nécessaires, attendons environ 45 minutes pour déposer notre demande auprès de la préposé, qui tient absolument à ce qu’on lui donne un numéro de téléphone… mais finalement après que l’on lui est fait comprendre que nous n’en avons pas, une adresse courriel fera l’affaire! Drôle de voir comment chaque règle bureaucratique peut être modifiée quand un tiens son bout ici. La procédure est bien simple et ne coûte pas très cher, moins cher qu’au Canada. Samedi, nos papiers seront prêts, nous reviendrons!

De retour à la maison, on trouve un Papa John’s Pizza! On se paie une grosse bouffe trop cher, un spaghetti à la viande qui ne goûte pas du tout ce à quoi Mel s’attendait, et une pizza… On apprendra un jour qu’en Chine, on mange mieux sur le pouce que dans les grosses chaines de restos américains.

Mardi, on chill…. On marche dans notre quartier, fait le tour des petits marchés, visite des environs. On prépare notre itinéraire pour demain, la visite de l’Expo!

Mercredi 9 juin! C’est la fête de Mel! 34 ans! On se rend à l’expo après une longue grasse matinée. Arrivé sur place, vers 15h00, on s’aperçoit que le prix d’entrée est de seulement 90 yuans après 16h00, comparativement aux 160 demandés pour la journée. Puisque nous sommes maintenant tellement économes (…), nous décidons d’aller casser la croute dans un resto non loin de l’entrée du site. Des bonnes nouilles pour 7 yuans! Wow! Finalement, nous n’avions pas regardé les petits caractères, pour obtenir le rabais affiché, nous devrions attendre jusqu’à 17h00 avant de pouvoir accéder au site… on est économe, mais pas si patient! On achète les billets au gros prix………

Une ligne de métro a été instaurée uniquement pour se rendre au site. Rapide et efficace toujours! Après une vraie fouille de sécurité, ce qui est une surprise en chine, nous entrons sur le site…

Voici notre interprétation de ce qu’est un pavillon de l’Expo Universelle de Shanghai…

Un Pavillon c’est : Une bonne touche de propagande pour vendre le pays hôte avec de beaux discours du président, une idéalisation de la vie des gens du pays (exemple la Colombie, un pays ou il fait bon vivre), quelques idées pro-environnementalistes et surtout anticapitaliste, une belle mise en scène, parfois ridicule, produite par des artistes subventionnés qui ont probablement trop fumer de pot dans leur jeunesse (EX : Pavillon canadien, pavillon Russe voir photos) et pour finir une file interminable de Chinois à l’entrée qui semblent trouver ça très intéressant de prendre des ‘’Pics de chicks’’ devant un immeuble avec les deux doigts en ‘’V’’ ! Hi hi…

Nous avons donc fait le tour de quelques pavillons :

La Colombie : Pays ou il fait bon vivre, euh… Ou le développement agricole du café est tellement prospère! Modèles de leurs villes modernes avec les téléphériques. On ne parle pas du cartel de la drogue!!!



Le Pérou : à l’intérieur, on monte par une passerelle en tire bouchon et on redescend de l’autre côté, tout en regardant des images du pays projeté sur les murs. Donnez nous 4 projecteurs et 3 camions de béton et ont vas vous en fabriquer des pavillons comme celui la !  Passe devant quelques articles d’artisanat… Rien de plus… Ils ont quand même le plus beau restaurant!!!

Le Canada : Entrée privilège sur présentation de notre passeport, nous passons devant 1000 ‘’ping pong’’ qui font la file. Le pavillon est conçu et imaginé par le Cirque du Soleil… On semble être tellement ‘’green’’, on y vente nos réseaux à vélo (!!!) et les différents défilés de la fierté guai! À la sortie, un resto nous vend de la poutine, du poulet BBQ et de la tarte aux pommes! De la grande gastronomie canadienne!!! Et une 10 aine de clown se font prendre en Photos avec les chinois. Pense- y … Sur leurs albums photos souvenirs du pavillon canadien, des milliers de chinois auront une photo avec un clown !!

Les États-Unis : Discourt d’Hillary Clinton en vidéo, présentation d’enfants qui imaginent le futur plus vert… Autre vidéo avec cette fois un discourt du GRAND Obama… qui élabore sur la famille et l’accueil de toutes les nations dans son magnifique pays… Barak invite même les chinois à se rendre visiter l’Amérique… Heu… Il n’est pas encore au courant que c’est interdit de sortie ici! Tournée des commandites et ‘’out the door’’!!!

La Russie : Des enfants parlent de nanotechnologie, de médecines par cellules souches et de la conquête du Pôle Nord! Puis on se retrouve dans une espèce de monde des Schtroumpfs gigantesque dont on ne comprend pas encore le sens … Surement trop de vodka pendant la création.

Monaco : Le seul pavillon visité qui parle de son histoire, de sa colonisation, de son grand prix, et de la fierté de leur Prince. Un peu d’environnement pour finir la visite, mais sans plus! Le pavillon le plus intéressant qu’on ait vu.

Cuba : On montre des cigares, en photos. On vend du Havana Club Rhum! C’est tout! Anyway c’est tout ce qu’il y a à faire à Cuba … Fumer, boire et faire estamper son passeport !




La Suède : Des cochons dans lesquels on dépose un vote de la meilleure idée verte… Grosse bâtisse, juste des cochons multicolores… Et gare a celui qui voudrait chevaucher un cochon!

En résumé… nous sommes très heureux de pouvoir dire que nous avons vue l’expo universelle de Shanghai… et que pour ma fête, j'ai mangé une poutine en Chine!!!

Rendez vous là bas en soirée, c’est très beau de voir les pavillons illuminés… et vous économiserez sur le prix d'entrée!!!





Jeudi le 10, journée pour faire des provisions de nourritures et de tout ce donc il nous manque…. En soirée, retour de l’ami Pierrot. On mange un steak improvisé à partir d’une pièce de bœuf quelconque! Des pâtes au pesto de tomates séchées… parle de la vie en général jusqu’à tard dans la nuit…





Vendredi 11. Souper au resto des masques avec Pierrot! Grosse bouffe typique chinoise, on fait des ‘’cheers’’ avec la table d’à côté, on a droit à un spectacle venu tout droit de l’antiquité... On mange encore trop!

Après ce fabuleux repas, on va prendre une bière au Beaver Club, d’où nous avons des places de choix au bar pour regarder la première partie du mondial de soccer entre l’Afrique du sud contre le Mexique. 1 à 1, un poteau, des trompettes, un but refusé, des cartons jaunes et beaucoup de temps mort !

Une fois la partie terminée, on quitte le bar, bière à la main, et on se rend au Zapata’s! Gros club discothèque et méga terrasse. Wow! Ya du monde là! On danse un peu, prend quelques bières et prenons un taxi pour le retour. Avant d’aller se coucher, on goûte à quelques saveurs locales du bord de la rue. En Chine, les meilleures saveurs sont celles qui sont le plus accessibles! Des vendeurs itinérants nous cuisinent riz frit, nouilles sautées, brochettes de toutes sortes… On ferait fortune avec ça à la sortie des bars chez nous! Tout comme eux…







Samedi, on se rend au bureau des passeports pour récupérer notre nouveau visa. On se croirait dans les 12 travaux d’Astérix! Et on cherche le laissez-passer A-38! Monte au troisième, retour au premier, tourne à gauche, retourne vers le droite, on tourne un peu en rond pour finalement faire la file au guichet pour payer, et à un autre guichet pour récupérer. Environ 30 minutes pour se rendre, 5 minutes pour s’y trouver à l’intérieur, et 37 secondes de procédures! Vous remarquerez que pour la sortie, j'avais même mis mon kit mascotte!!!





Sur notre chemin du retour, nous faisons un arrêt sur Dongtai Lu, une rue avec des marcher d’antiquité plus ou moins antique, ou David fait quelques emplettes de souvenirs et Mel essaie de ‘’dealer’’ en vain certain articles.

En soirée, Pierrot nous invite manger dans un resto japonais. La bouffe est préparé a notre table sur une grande plaque par le Chef ‘’Lee’’ qui est très rapide avec la spatule! Pour dépenser toutes ces calories et tenter de digérer un peu, nous allons marcher sur la ‘’rue des lumières’’ Nanjing Dong Lu,  puis sur le bond (bord de l’eau) qui nous donne une vue magnifique.  Retour à la maison encore aux petites heures. Shanghai est magnifique la nuit.

Après une semaine à Shanghai, nous décidons d’y rester encore un peu car il y a trop de chose à voir et cette ville à un quelque chose d’indescriptible qui ne se retrouve nulle part ailleurs dans le monde … En tout cas, dans le monde que l’on connait jusqu’à maintenant…

 
 
 
 
 
 
 

lundi 14 juin 2010

Parcours

Voici ou nous en sommes après un mois en Chine et un petit aperçu du chemin futur .... Click to enlarge !

La Croisière sur le Yangzi River

Nous avons pris le temps d’analyser les choix qui se présentaient à nous avant de choisir judicieusement notre croisière qui nous mènera de Chongqing à Yichang sur le Fleuve Yangzi.


Pour vivre l’aventure à la chinoise, nous choisissons une croisière domestique, qui est à la fois la le choix le plus économique que nous ayons.



Le choix de la ‘’classe’’ demeure facile à faire. Troisième classe, 4 à 6 personnes par cabines, deuxième classe, 2 à 4 personnes et première classe, cabine privée avec douche et toilette. Nous pouvons aussi choisir un forfait tout inclus, c’est-à –dire, excursion et cabine combinés. Cependant, dans les deux cas, aucun repas n’est inclus. De plus, sur le bateau, les membres de l’équipage ne parlent pas anglais, ainsi que le guide pour les sorties. Le prix des excursions comprend aussi une commission pour le guide, qui ne perd jamais une occasion de se faire un yuan! Cependant, il est toujours possible d’acheter les billets d’entrée des différents sites à visiter sur place.

Notre choix : Cabine première classe et aucune excursion! 950 yuans par personne.

Nous suivons le guide jusqu’à notre cabine… SURPRISE!!!! Oh My God! Là, j’ai un choc… C’est pas propre, c’est petit, ça sent mauvais, il fait chaud, deux petits lits trop courts… c’est pas propre (je l’ai dit mais ça vaut la peine de le redire). On prend quelques minutes pour que je m’en remette, on discute des différentes excursions avec le guide ‘’terrestre’’ qui lui parle anglais. On décide d’acheter deux excursions, celle du Lesser Little Three Gorges et celle du Three Gorges Damn.

Après quelques minutes, on cogne à notre porte et on nous propose une chambre plus grande, une suit avec un lit double… Allons voir! On nous offre cette chambre pour 800 yuans de plus que le prix déjà payé, après négociation, on l’obtient pour 400 yuans. Bon deal. C’est beaucoup plus grand, il y a deux fenêtres et un même divan! Le grand luxe!

On s’installe tranquillement, décidons d’aller faire un tour sur le pont avant pour apprécié la vue. Bien assis sur nos chaises, rapidement, on se fait envahir par les chinois qui sont tous très excités de voir deux caucasiens à bord de ce bateau. Pour certains d’entre eux, nous sommes même une attraction! On se plie au jeu et on se laisse prendre en photo.

La nuit tombe et il fait frais et humide sur ce fleuve. On quitte le port vers 21h00 et l’aventure commence. De retour à notre cabine, on se concocte un souper de grande gastronomie chinoise : des Ramens! De nouilles déshydratées en sachet assaisonnées à je ne sais trop quoi! Après un petit tour au dépanneur pour acheter des gougounes à douche, du Pepsi et une ou deux tites bières, on ira faire dodo tôt pour affronter la journée de demain.

Jour 1 : première escale prévue à 20h00. Nous en profitons pour dormir, relaxer, aller à la découverte de ce bateau et prendre quelques photos. Pour quelques yuans, on pouvait aller visiter, à la course, un autre temple chinois. Nous décidons donc de ne pas y aller, mais de quand même descendre et découvrir ce port. Vendeurs de légumes, de nouilles et de souvenirs s’y trouvent, tous plus cher les uns que les autres. On trouve cependant des patates rissolées pour 2 yuans le casseau! On en achète pour 4 yuans, c’est tellement bon!, Retour au bateau, se faire casser les oreilles par les chanteurs de karaoké! Dodo dès que la musique cesse…



Jour 2 : Encore sur ce magnifique fleuve de Chine. Le panorama est très beau. Aujourd’hui, nous visiterons le Little Three Gorges. Nous prenons donc place à bord d’un autre bateau qui lui nous mènera à travers ces gorges majestueuses. Nous pouvons y voir d’ancien village, des gorges immenses, des singes. C’est magnifique!


Cependant, la température n’est pas de notre côté… il pleut toute la journée, mais c’est pas grave, comme nous sommes équipés de nos manteaux de pluie, nous passerons la journée dehors pour prendre des photos et profiter du fait que les chinois sont à l’intérieur, et qu’on a la Paix! Sur le bateau, David fait bien de l’effet aux jeunes dames! Dès que j’ai le dos tourné, elles lui demandent de prendre des photos en sa compagnie! C’est très drôle! Il pogne avec les Pings! C’est fou!!! De retour au bateau de croisière, nous en profitons pour acheter une bouffe sur le quai. Riz, concombre, choux et viande(?), le tout pour 10 yuans. C’est un gout différent, c’est un peu ordinaire, mais ça fait changement des ramens qu’on mange depuis les 3 derniers repas!

Vous connaissez le dicton anglais : ‘’If you can’t beet them, join them’’ … Ben ce soir, c’est ce que nous avons fait avec les chanteurs de karaoké du bar! On est allé s’installer avec eux pour rire un peu, et finalement, on s’est fait prendre en photos avec eux, ils étaient vraiment très contents de la faire!



Jour 3 : dernière journée à naviguer sur le fleuve…





Jour 4 : Arrivé à Yichang, ville portuaire et lieu du grand barrage des Trois Gorges. Ce barrage est parmi les plus grands au monde. Nous faisons la visite de ce site, qui n’est pas très intéressant finalement! On ne peut pas visiter les installations, seule la boutique et le centre d’interprétation sont ouverts au public.

C’est la fin de notre croisière. Nous suivons les conseils du Guide du Routard pour nous trouver un hôtel à Yichang. OUFFFF!!!!!! La pire chambre d’hôtel à vie! Je vous passe les détails, juste l’instant de dire que David faisait la chasse à la coquerelle dans la salle de bain pendant que je dormais sur un matelas défoncé…


Et inutile de vous rappelez que vers 21h00, le téléphone a sonné pour offrir… un massage!!!!!!!!!!!! Le meilleur de cette soirée fût cependant un bon repas chez Grace Steak and Coffee (!). On a eu droit à des pâtes au bœuf au poivre et une pizza au bœuf au poivre. Avec dans les oreilles, la musique d’une pianiste qui joue des airs connus. On est bien, on relax…





De Yichang, nous prendrons le bus pour se rendre à Wuhan. Environ 4 heures de route. Espérons que les conditions seront bonnes…

Conditions parfaites dans ce bus à deux étages! Nous sommes installé en haut, aves une vue superbe sur le panorama! Trois films nous sont présenté, tous aussi mauvais les uns que les autres! On rit, on prend des photos, la vue est superbe… On se balance du reste!

Chongqing et sa lourde chaleur!

Je dois confier quelque chose… depuis que nous sommes arrivés, je tente fortement d’avoir confiance aux gens que je croise en me disant que l’être humain est bon et que tous veulent le meilleur des autres… Ben là! C’est pas facile! En plus, on peut difficilement dissimuler notre apparence de touristes! On ne parle pas la langue, on mesure au minimum un pied de plus que la moyenne et on a pas les yeux bridés. Donc, nous sommes des proies faciles pour les escrots qui sillonnent les rues, ou même ceux qui sont sous surveillance, comme à un guichet de train!


Comme David est un gars très organisé, il avait fait plusieurs recherches sur le net pour trouver les infos pour les prochains trains à prendre, comme il fait à chaque fois, pour ne pas se faire avoir. Alors nous savions que pour environ 184RMB, on pouvait acheter notre passage en soft sleeper. Arrivé à la gare pour acheter notre billet, nous tentons de trouvé le guichet ou le préposé parle anglais (normalement indiqué). Nous trouvons une gentille demoiselle qui parle anglais, elle comprend que nous désirons aller à Chongqing, insiste sur le prix des deux billets et répète toujours la même chose : ‘’400 yuans’’. On lui remet les 400RMB, elle nous donne les billets. On se retire du guichet pour laisser la place aux autres, prenons connaissance de ce billet qui à une valeur de 185 yuans chacun. Heu… On s’est fait avoir!!! La gentille demoiselle vient de se mettre 30RMB en poche facilement! Et elle était sous surveillance!!! J’ai senti monté en moi une mini rage contre cette escroquerie, ramasse le billet de David et le mien, passe devant tout le monde (comme font les chinois) et étampe les deux billets dans la fenêtre de la demoiselle en lui disant très clairement : ‘’YOU OWE ME MONEY!!!’’ Tout en s’excusant, elle me remet le 30RMB qu’elle me doit sans même prendre le temps de regarder mon billet… Bon voilà, j’ai encore de la difficulté à faire confiance…



Je suis excitée à l’idée que je ferai une bonne nuit de sommeil en train, en soft sleeper, bon confort, pour cette route de d’environ 13 heures. On fait la file pour entrer et il y a beaucoup de monde, ça pousse en masse!

Arrivé à notre wagon, belle surprise que de trouver des couchettes superposées, trois de hauteur, six par ‘’cabine’’. Nous sommes les premiers arrivés, donc on se dit que nous avons priorité sur le choix des couchettes. On choisi celles du bas, on sera bien et on aura l’accès facile à tout. NOT!!! Les 2 autres qui partagent notre cabine arrivent, nous expliquent que nous sommes les derniers au plafond!!! Nul besoin de vous dire que nous sommes leur risée!!! Les deux grands occidentaux la tête dans le plafond et les pieds qui dépasseront dans le corridor!!

On fait un bout de chemin debout ou assis sur un banc d’appoint avant de monter à notre couchette. Parce qu’une fois rendu, on ne redescend pas pour un rien! Oh My God! J’ai manqué le bout ou je devais avoir un ‘’SOFT’’ sleeper! Une planche recouverte d’un piqué et d’un drap, c’est ce qu’ils appellent soft… Dure nuit, pas beaucoup dormi!

Nous arrivons à Chongqing, qui se prononce Tongching, vers 6h30 le matin. Ou comme le chinois du train l’a appris à David : Troudechine! On prend un taxi pour se rendre à notre auberge de jeunesse, dans le quartier Ciqikou, quartier historique, la vieille ville en fait. C’est une très belle place, mais pas de voiture à l’intérieur de ce quartier préservé! Alors le taxi nous dépose à l’entrée d’une rue, nous fait un signe de la main et on lui dit Merci! Mais ici, il y a très peu de touristes occidentaux, rien ou presque n’est expliqué en anglais… On fini par trouver notre hôtel dans ce quartier, mais comme il est environ 7h30, tout est encore fermé! Vers 8h30, la préposée de l’accueil se réveille et vient nous voir sur le balcon ou nous attendions patiemment!

On s’installe à notre chambre, sort prendre une marche sur la rue et tente de trouver quelque chose à manger. On réussi par trouver un resto de nouilles (?) et en pointant le bol d’une dame qui mange avec beaucoup d’élégance, nous sommes servi après seulement quelques minutes! Et c’est très bon! Pas assez épicé au goût de David, mais il aura la chance de se reprendre!

On retourne se coucher quelques heures pour reprendre un peu de sommeil sur la nuit que nous venons de passer.

En soirée, on s’installe au bar de l’auberge pour souper et prendre une bière. Feuille les différents cahiers d’infos sur les croisières disponibles pour se rendre à Yichang, et visiter le barrage des Trois Gorges. Je prends le temps de jaser sur internet avec maman et quelques amis pendant que David donne un raclée à un chinois au billard chinois (tous les coups sont bons) et par la suite une vrai partie avec un italien qui connait les règles! Très amusant! On rencontre aussi deux jeunes allemandes qui nous racontent qu’elles sont allées au Tibet, que c’était magnifique, bla bla bla… elles tentent de nous faire changer d’idée sur notre destination de Shanghai, mais pas de chance pour elles, on a la tête dure!!! Finalement, nous tenterons de booker notre croisière nous-mêmes. On trouve notre prochaine auberge au centre-ville cette fois, pour se rapprocher du port et être dispo à partir plus rapidement.

Après avoir marché longtemps avec nos sacs sur le dos, et s’être fait mal orienter par au moins 5 chinois, dont un chauffeur de taxi qui riait de nous en masse, on trouve cette auberge. Nous avions réservé par internet la veille, reçu la confirmation, mais en arrivant, il n’y a pas disponibilité. La demoiselle nous trouve finalement une chambre, je suis encore convaincu de me faire avoir… David prend la situation en main en me laissant ‘’garder’’ les bagages et en s’occupant des détails… Je suis vraiment bien accompagnée!

Nous décidons d’acheter nos billets pour la croisière directement à l’hôtel. Nous partirons sur un bateau chinois avec très peu de commodités à bord et ou pratiquement personne ne parle l’anglais. Ce sera toute une aventure! On part faire quelques courses pour nos repas des prochains jours, dans un super supermarché! C’est immense et on trouve de tout! Fait des provisions d’eau et de bouffe… retour à l’hôtel détrempé parce qu’il fait tellement chaud!!! La fournaise de la Chine je vous rappel!!! Ou ‘’Trou de Chine’’ comme le dit David… Souper à l’auberge sur la terrasse, ou David mange un plat local, très épicé, LE plus épicé de TOUTE la vie!!! Ira-t-il jusqu’au bout??? Ben oui! Il est fait fort! Dodo tôt. Demain, on quitte pour la croisière vers 18h00. Nous serons partis pour 4 jours sans internet et moyen de communication!



Avant de partir sur notre bateau, nous allons faire le plein de vivres pour ce voyage. On marche dans les rues de Chongqing sous un beau soleil et environ 35 degrés humide… Cette ville est quand même très agréable à découvrir, on se paie un Starbuck pour relaxer un peu. Chanceux, nous sommes à l’abri lorsque l’orage se pointe, pas trop nerveux avec ça, on prend doublement notre temps... puisque du temps, cette année, on devrait en avoir en masse...!

Xi'An




Xi’an

Retour à Beijing après un magnifique séjour au pied de la grosse clôture de Chine! On a bien failli se faire avoir par un chauffeur attrape touriste comme à notre arrivée, mais grâce à Francine Ping, la gérante de l’auberge de jeunesse de Simatai, nous prenons le transport en commun pour une ‘’ride’’ que je ne suis pas prète d’oublier! Pour seulement 6 yuans chacun (un peu moins d’un dollars canadien), on a la moitié du trajet du retour de fait, comparativement à nos 180 yuans pour l’aller! On apprend encore…

Nous réussissons à attraper le train de 21h00 en direction de Xi’an, notre prochaine destination. En chemin, bien assis non-confortablement aves Tousse, Mouche, Pette et Crache, nous tentons de dormir et de profiter d’une nuit d’hébergement en moins à payer.

Arrivé à destination, on marche un peu pour éviter les taxis qui veulent profiter de notre argent et entrons dans la ville fortifiée. Xi’An est une très jolie ville de Chine.

Wiki Xi’an : http://fr.wikipedia.org/wiki/Xi%27an


On prend quelques minutes pour aller prendre un, deux cafés au premier Starbuck qui se pointe sur notre route. L’internet étant gratuit et sans fil, on écrit quelques courriels à nos parents et amis avant de continuer et de trouver notre prochain hôtel, ou nous passerons quelques jours.

En arrivant à l’hôtel, que l’on trouve difficilement dans une ruelle, on en profite enfin pour faire un peu de lavage. Vitement, notre chambre devient un appartement chinois avec du linge à sécher partout, et comme nous n’avons pas beaucoup dormi la nuit dernière, dodo tôt!! Encore une fois, le téléphone sonne vers les 20h00 pour offrir un massage, comme à tous les soirs! Et comme me dit ma mère, elles sont sexistes les masseuses!!! Elles ‘’raccrochent’’ lorsque je réponds!!!

Notre première visite de touriste nous amène dans le quartier Hui, quartier musulman, ou les négociations et le marchandage sont à l’honneur! On y trouve aussi plusieurs stands à bouffe sur le pouce! Comme nous sommes à la découverte de ce fabuleux pays et de ses traditions, on tente de faire comme eux et on se paie un ‘’snack’’ sur le bord de la rue.

Ensuite, on emprunte une ruelle bondée de marchands qui vendent des tonnes de répliques de tout! On se fait harceler de tous côtés! <> sont les quelques mots d’anglais qu’ils ont appris pour vendre aux nombreux touristes qui sillonnent cette ruelle. Malheureusement pour eux, on n’achète rien…

Après avoir tourné en rond pendant plusieurs minutes, on trouve la Grande Mosquée, site culturel qui date de l’an 742.

Wiki Mosquée : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mosqu%C3%A9e_de_Xi%27an


Nous visitons cette mosquée qui ressemble plus à un temple chinois qu’autre chose. Une tournée de 50 yuans pour ça… on y voit quelques stèles protégés sous des porches… bon, peut-être que j’ai envie de voir autre chose…

Le lendemain, nous en profitons pour dormir tout l’avant-midi! Une fois bien reposé, nous prenons la direction de la Forêt des Stèles pour une visite très enrichissante.

Wiki Foret des stèles http://fr.wikipedia.org/wiki/For%C3%AAt_de_st%C3%A8les



On découvre des stèles qui sont les pensées de Confucius. Ce temple est beaucoup plus intéressant que celui d’hier! On y passe quelques heures à ne rien comprendre de ce que l’on voit, mais à quand même apprécié l’histoire de ces grands penseurs chinois qui sont ici représentés, de par des écrits qui date d’aussi loin que d’avant J-C!

Une autre attraction de cette jolie ville est sa fortification. Le mur qui protège la ville fait environ 14km. Nous décidons d’emprunté un sentier aménagé dans un parc qui longe le mur pour retourner à notre hôtel.

Tout en découvrant cette jolie ville, on aperçoit l’auberge de jeunesse, qui semble bien typique chinoise. On entre pour y jeter un coup d’œil et voilà qu’on book notre prochaine nuit à cet endroit! WOW! Pas l’image des AJ que j’avais! Je suis étonné de voir la qualité des installations! Notre chambre est superbe et comme la jeune fille de la réception s’est trompée en nous faisant visiter, nous l’obtenons à rabais, soit au prix d’une chambre standard. Vous remarquerez sur la photo que notre lit est immense! On commence à être très bon pour les bonnes occasions! À chaque nouvel hôtel, on diminue nos coûts de moitié!!! Ici, 160 yuans pour une nuit!

Le matin du 26, on prend à nouveau le bus pour un modique 7 yuans pour se rendre à l’un des sites historiques des plus couru, celui de l’Armée Enterrée.

Wiki Armée : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arm%C3%A9e_de_terre_cuite_de_l%27empereur_Qin


Ce site fait parti de Patrimoine Mondial et est considéré comme la huitième merveille du monde. Et pour fait! C’est grandiose!!! L’empereur Quin était un ‘’sauté’’ qui voulait une armée pour lui seul de 6000 soldats, pour le protéger après sa mort. Il a donc ordonné la construction de celle-ci en terre-cuite.

C’est cette armée qu’un paysan a découvert en 1974, tout en se creusant un puit. Depuis, les archéologues travaillent à la reconstitution du site…

De retour à Xi’An, on achète nos billets de train pour notre prochaine découverte : Chongqing aussi appelé ‘’Capitale du brouillard’’ ou ‘’Fournaise de la Chine’’. Nous voyagerons de nuit pour encore sauvé sur l’hébergement et puisque le trajet dure plus de 12 heures, on se paie le luxe d’un ‘’soft sleeper’’ pour cette route!